Réunion des Musées Nationaux - Grand Palais
Ministère de la Culture

L'histoire par l'image de 1643 à 1945

Forum

 Vue plane |  | Liste << Précédent   |   Suivant >>
Gérard Lhéritier (Aristophil) et le manuscrit de Louis XVI Répondre

Auteur : Robert
posté le :   25/02/2010 11:50

Voici un article passionnant qui revient sur la découverte du manuscrit-testament de Louis XVI par Gérard Lhéritier, collectionneur français et président de la société Aristophil.

--

L'affaire du manuscrit disparu

Notre objet mystère du jour est une pièce originale de l'histoire de France dont le contenu était déjà connu grâce à plusieurs copies conservées notamment dans les Archives parlementaires, publiées sous le Second Empire. Le manuscrit, disparu depuis deux siècles, a été retrouvé aux États-Unis, racheté par un collectionneur français puis exposé au Musée des lettres et manuscrits à Paris en mai 2009. D'après vous, de quoi s'agit-il ?

Ce manifeste de 16 pages et intitulé Déclaration à tous les Français a été écrit de la main de Louis XVI (1754-1793) avant l'épisode de la fuite à Varennes, dans la nuit du 20 juin au 21 juin 1791. Il comprend également un texte du frère du roi, le Comte de Provence (futur Louis XVIII) qui traite des injustices subies par le roi. Cette déclaration sur laquelle Louis XVI a travaillé pendant cinq mois, à l'insu de ses ministres et de la reine, devait être remise par son intendant sur le bureau du président de l'Assemblée. C'est Alexandre de Beauharnais, le premier époux de Joséphine, qui assure alors cette charge.
Dans ce "testament politique" (il en rédige un autre, le 25 décembre 1792, dans la prison du Temple avant de monter sur l'échafaud), le roi de France explique les raisons de sa fuite, livre sa véritable conception des événements révolutionnaires et exprime son idéal politique. La déclaration s'achève sur ces mots:
« Français, et vous surtout Parisiens, vous habitants d'une ville que les ancêtres de Sa Majesté se plaisaient à appeler la bonne ville de Paris, méfiez-vous des suggestions et des mensonges de vos faux amis, revenez à votre Roi, il sera toujours votre père, votre meilleur ami. Quel plaisir n'aura-t-il pas d'oublier toutes ses injures personnelles, et de se revoir au milieu de vous lorsqu'une Constitution qu'il aura acceptée librement fera que notre sainte religion sera respectée, que le gouvernement sera établi sur un pied stable et utile par son action, que les biens et l'état de chacun ne seront plus troublés, que les lois ne seront plus enfreintes impunément, et qu'enfin la liberté sera posée sur des bases fermes et inébranlables. A Paris, le 20 juin 1791, Louis.»

Si Louis XVI est loin d’avoir rédigé un brûlot contre-révolutionnaire, sa déclaration sera néanmoins utilisée comme pièce à charge lors du procès qui s’ouvre en décembre 1792 et le conduit à la guillotine, sur l'actuelle place de la Concorde, le 21 janvier 1793. Jean-Baptiste Robert Lindet (1746-1825), qui rédige le Rapport sur les crimes imputés à Louis Capet, cite précisément le document et écrit : « C'était sans doute le Manifeste destiné à plonger la France dans les horreurs de la guerre civile ». Le manuscrit original disparaît ensuite sans laisser de trace et quitte le territoire français. Bien que de nombreuses hypothèses soient avancées, les historiens n'a pas pu établir comment il était arrivé aux États-Unis. Seul indice: l'existence du manuscrit est signalée dans les années 1950, à l'occasion d'une vente de la maison Hennessy. Gérard Lhéritier, président d'Aristophil (une société spécialisée dans l'achat de lettres anciennes) et nouvel acquéreur du document précise qu'il a retrouvé un livre de l'université du Michigan, publié en 1814, reproduisant mot pour mot le texte du manuscrit. C'est finalement par l'intermédiaire d'un expert de Boston que le bibliophile français aurait appris que le "testament politique" était conservé depuis de longues années dans une collection américaine. Il l'aurait racheté plusieurs millions avant de le rapatrier en France. En décembre dernier, les éditions des Équateurs ont publiés un ouvrage intitulé Testaments & manifestes de Louis XVI qui réunit non seulement un fac-similé de la Déclaration à tous les Français, mais aussi testament moral rédigé à la prison du Temple et, en annexe, celui de Marie-Antoinette.

Source : http://historizo.cafeduweb.com/lire/11512-affaire-manuscrit-disparu.html


  Sujet Auteur Date
* Gérard Lhéritier (Aristophil) et le manuscrit de Louis XVI Robert  25/02/2010 11:50