Réunion des Musées Nationaux - Grand Palais
Ministère de la Culture

L'histoire par l'image de 1643 à 1945

Enregistrement - La Corse sous la menace anglaise. Dossier 1 : l'attaque de Sagone

Etude - La Corse sous la menace anglaise. Dossier 1 : l'attaque de Sagone

Extrait de lettre de Napoléon Ier au vice-amiral comte Decrès, Ministre de la marine.

Télécharger le fichier au format mp3 (1.82 Mo)

Trancription

Extraits de lettres de Napoléon Ier au vice-amiral comte Decrès, ministre de la marine sur l’affaire de Sagone

Rambouillet, le 21 mai 1811

Monsieur le Comte Decrès, on a été obligé de détruire dans le golfe de Sagone, en Corse, les flûte la Nourrice et la Girafe. Il n’est pas possible de concevoir comment le préfet maritime de Toulon a poussé la négligence jusqu’à envoyer tant de bâtiments à Sagone, sans demander qu’on y construisît des batteries capables de protéger ces bâtiments ; la grande perte que je viens de faire en est le résultat. Depuis cinq ou six ans que cette navigation a lieu, cela est impardonnable. Donnez ordre qu’un officier de marine se rende en Corse pour désigner les points où des batteries sont nécessaires à dresser dans le golfe de Sagone, et tracer ces batteries, pour que la navigation qui se fait sur ce point pour l’exploitation des forêts soit sûre. »

Saint-Cloud, 23 août 1811

« Monsieur le Comte Decrès, donnez ordre que le commandant de la gabare la Nourrice et celui de la gabare la Girafe, qui se sont fait sauter dans la baie de Sagone, soient arrêtés et mis en jugement. Cette affaire est scandaleuse. La tour est en bon état et n’a pas souffert. La Nourrice s’est fait sauter à une portée de fusil de la tour et de la batterie : il était impossible à l’ennemi de l’amariner si près de la plage. Donnez ordre que l’on envoie de Toulon à Sagone un bâtiment léger pour y mouiller, avec des plongeurs et quelques individus pour diriger le sauvetage. Il y avait, au 1er août, soixante pièces de mâture sur le rivage. On peut sauver tous les bois qui sont dans les cales. On voit tous les canons ; on peut les sauver ainsi que les effets. Quelques hommes intelligents qui séjourneraient dans la rade, sur l’aviso que vous enverrez, seraient fort utiles. »

Découvrir toutes les études avec animation

Etude - La Corse sous la menace anglaise. Dossier 1 : l'attaque de Sagone