Réunion des Musées Nationaux - Grand Palais
Ministère de la Culture

L'histoire par l'image de 1643 à 1945

 
S'abonner à
L'Histoire par l'image
Ajouter à un album

Albums liés

photos historiques (8 études)

Le pont de chemin de fer à Argenteuil.
Le pont de chemin de fer à Argenteuil.
Claude MONET

Les chemins de fer (8 études)

Cheminots, syndiquez-vous.
Cheminots, syndiquez-vous.
Jules GRANDJOUAN

Découvrez aussi

30 juin 1878, une fête « vraiment nationale »

La rue Montorgueil.
La rue Montorgueil.
Claude MONET

Le génie wagnérien

Richard Wagner.
Richard Wagner.
Pierre Auguste RENOIR

La gare dans le paysage urbain

La gare de banlieue.
La gare de banlieue.
Georges d' ESPAGNAT

L'évolution du paysage industriel

Fabriques à Argenteuil.
Fabriques à Argenteuil.
Gustave CAILLEBOTTE

L'évolution de l'image du paysan

La méridienne ou La sieste.
La méridienne ou La sieste.
Vincent VAN GOGH

La femme bourgeoise chez Degas

Thérèse Degas.
Thérèse Degas.
Edgar DEGAS

Une vision de la modernité

Le remorqueur.
Le remorqueur.
Fernand LEGER

Une armée en mal d'idéaux

Les trainards, effet de neige.
Les trainards, effet de neige.
Augustin Pierre Bienvenu CHENU

Jaurès et le pacifisme

Manifestation pacifiste au Pré-Saint-Gervais en 1913.
Manifestation pacifiste au Pré-Saint-Gervais en 1913.
Gaston PRUNIER

La puissance industrielle britannique

Les docks de Cardiff.
Les docks de Cardiff.
Lionel WALDEN

Le chemin de fer dans le paysage français

Le pont de chemin de fer à Argenteuil. Le pont de chemin de fer à Argenteuil.
Claude MONET.
Train dans la campagne. Train dans la campagne.
Claude MONET.
Pont de chemin de fer à Chatou ou les Marronniers roses. Pont de chemin de fer à Chatou ou les Marronniers roses.
Pierre Auguste RENOIR.
commentaires 12 commentaires commentaires
Le pont de chemin de fer à Argenteuil.

© Photo RMN-Grand Palais

Agrandissement - Zoom
»

Titre : Le pont de chemin de fer à Argenteuil.

Auteur : Claude MONET (1840-1926)
Date de création : 1874
Dimensions : Hauteur 54 cm - Largeur 71 cm
Technique et autres indications : peinture à l'huile sur toile
Lieu de Conservation : Musée d'Orsay (Paris) ; site web
Contact copyright : Agence photographique de la Réunion des musées nationaux. 254/256 rue de Bercy 75577 Paris CEDEX 12. Courriel : photo@rmn.fr ; site web
Référence de l'image : 94DE18583/RF 1679

Train dans la campagne.

© Photo RMN-Grand Palais - H. Lewandowski

Agrandissement - Zoom
« »

Titre : Train dans la campagne.

Auteur : Claude MONET (1840-1926)
Date de création : 1870
Dimensions : Hauteur 50 cm - Largeur 65 cm
Technique et autres indications : peinture à l'huile sur toile
Lieu de Conservation : Musée d'Orsay (Paris) ; site web
Contact copyright : Agence photographique de la Réunion des musées nationaux. 254/256 rue de Bercy 75577 Paris CEDEX 12. Courriel : photo@rmn.fr ; site web
Référence de l'image : 93DE1135/MNR 218

Pont de chemin de fer à Chatou ou les Marronniers roses.

© Photo RMN-Grand Palais - R. G. Ojeda

Agrandissement - Zoom
«

Titre : Pont de chemin de fer à Chatou ou les Marronniers roses.

Auteur : Pierre Auguste RENOIR (1841-1919)
Date de création : 1881
Dimensions : Hauteur 54 cm - Largeur 65.7 cm
Technique et autres indications : peinture à l'huile sur toile
Lieu de Conservation : Musée d'Orsay (Paris) ; site web
Contact copyright : Agence photographique de la Réunion des musées nationaux. 254/256 rue de Bercy 75577 Paris CEDEX 12. Courriel : photo@rmn.fr ; site web
Référence de l'image : 95DE13022/RF 3758

  Contexte historique

En France, le Second Empire ouvre à bien des égards l’ère du rail. La révolution que le pays connaît dans les années 1850 et 1860 est due à l’initiative privée et à quelques capitalistes à la tête d’empires financiers, mais aussi à l’État, lequel accorde à ces derniers de nombreuses concessions nouvelles et des baux emphytéotiques (de 99 ans). Autrefois divisé en réseaux minuscules et dispersés, le réseau ferroviaire français est partagé à partir de 1857 entre six grandes compagnies (du Nord, de l’Est, de l’Ouest, du PLM, du Paris-Orléans et du Midi). Le XIXe siècle français voit donc la généralisation de constructions et d’équipements nouveaux : gares, voies ferrées, ponts, viaducs s’immiscent dans le paysage urbain et rural. Les lignes exploitées, par exemple, atteignent en 1851 une longueur de 3 000 km ; près de vingt ans plus tard, c’est 16 000 km de voies qui sillonnent le territoire français. La peinture reflète le développement de ces équipements d’une ère nouvelle, surtout aux alentours de Paris d’où la " pieuvre ferroviaire " étend ses tentacules.

  Analyse des images

Le Pont du chemin de fer à Argenteuil, sur lequel passe discrètement un train, joint les deux rives verdoyantes de la Seine ; son panache de fumée se distingue à peine sur le ciel nuageux ; le fleuve clapote contre les colossaux piliers de l’ouvrage. Le train, rapide et fuyant comme les touches du pinceau, ne semble guère troubler ce paysage de banlieue. De même, les wagons du Train dans la campagne qui file au loin se confondent avec les arbres vert sombre de la forêt. Indifférents à son passage silencieux, de petits personnages se promènent sur le gazon vert tendre que le soleil inonde. On ressent la même impression de repos devant la toile de Renoir. Le Pont du chemin de fer à Chatou, à demi caché par les marronniers, est en harmonie avec ce carré de nature fleurie. Les trois tableaux ne sont pas construits de la même manière : la vue du pont d’Argenteuil est structurée par une large diagonale qui barre le fleuve, alors que le Monet de 1871 et le Renoir sont bâtis sur une ligne de force horizontale, la voie ferrée. Mais ils dénotent la même fascination pour les ouvrages d’art, viaducs et ponts (on la retrouve chez Caillebotte). On notera surtout l’apaisement qu’ils expriment : cette sérénité, à laquelle le train lui-même participe, contraste avec la force brute et la fulgurance de la locomotive dansSteam and Speedde Turner.

  Interprétation

Les toiles de Monet et de Renoir témoignent des changements qu’a subis l’espace français pendant la révolution ferroviaire. Celui-ci se dote de nouveaux équipements qui traversent les forêts, sillonnent les champs, enjambent les cours d’eau. Le chemin de fer a eu pour conséquence de décloisonner de nombreuses régions ; la mobilité des citadins et des ruraux en a été améliorée. Le rail a aussi eu un effet structurant, car les villes ont tendance à se développer le long des voies ferrées, dans une " extension en doigts de gant ". Pour autant, il s’est souvent accompagné de destructions. D’abord, il a sinon facilité, du moins accompagné l’exode rural. Par exemple, l’arrivée du chemin de fer fait perdre 2 000 habitants à Poitiers. À la fin du XIXe siècle, plusieurs hommes politiques dénonceront le monstre de fer qui vide les campagnes de leurs fils et de leurs filles. D’autre part, la voie d’eau a vivement souffert de la concurrence des compagnies de chemin de fer. Ainsi, le PLM a totalement supplanté la navigation à vapeur sur le Rhône et la Saône. Mais les Impressionnistes affichent une remarquable sérénité face au symbole du progrès technique : leur train ne met pas en péril la ruralité de la France, à l’image de ce tortillard qui ronronne dans la campagne ensoleillée.

Auteur : Ivan JABLONKA


Bibliographie

  • Georges DUBY (dir.), Histoire de la France urbaine, t. 4, " La ville de l’âge industriel ", Paris, Seuil, 1983.
  • Alain FAURE (dir.), les Premiers Banlieusards. Aux origines des banlieues de Paris (1860-1940), Paris, Créaphis, 1991.
  • Annie FOURCAULT (dir.), Un siècle de banlieue parisienne (1859-1964), Paris, L’Harmattan, 1988.
  • Bernard MARCHAND, Paris, histoire d’une ville (XIXe-XXe siècle), Paris, Seuil, 1993.

Commentaires

Dans la banlieue de quelle grande ville se situent Argenteuil et Chatou?
ladysisie
Par ladysisie le 14/04/12 à 10h22 - #690
merci ce sont de tres belle peinture.
brayan
Par brayan le 17/04/12 à 11h14 - #705
Bonjour,

Chatou et Argenteuil sont deux villes qui se situent à l'ouest de Paris.

A bientôt,

Anne-Lise
Histoire-image
Par Histoire-image le 27/04/12 à 18h50 - #738
vraiment des belles photos
ggdu22
Par ggdu22 le 11/05/12 à 09h52 - #796
Les images sont vraiment belle !
Ohélouche
Par Ohélouche le 24/05/12 à 15h00 - #835
Bonjour à tous j'aurais juste une question. Quelle était l'objectif ou le message qu'a voulu faire passer Monet en peignant ce tableau ?
Shirley Mikotto
Par Shirley Mikotto le 30/05/12 à 14h28 - #848
b'jour, c'était quoi le but de cette ligne de chemin de fer ?
kékédu35
Par kékédu35 le 31/05/12 à 16h46 - #856
Bonjour je me demandais comment Claude Monet a t il peint cette œuvre sachant que le train passai vite et de plus qu'elle ville joint cette ligne de chemin de fer.

Merci de me répondre (rapidement si possible).

Cordialement.
krylan
Par krylan le 21/01/13 à 20h41 - #1176
si ça peut t 'aider Krylan , je pense que Monet a seulement imaginé le train ou alors , je pense qu'à l'époque ce genre de train n'allait pas non plus très vite , c'est le début de cette découverte et donc ce n'est pas comme un RER ou comme un TGV.
j'espère avoir répondu à ta question.
Samantha X
Par Samantha X le 13/03/13 à 21h35 - #1370
on ne sait pas qu'elle ville est jointe a cette ligne , c'est toute la subtilité que le peintre a laissé , nous imaginer de où à où cette ligne allée.
Aussi , Chatou c'est dans les Yvelines et Argenteuil , c'est dans le Val d'Oise .
Samantha X
Par Samantha X le 13/03/13 à 21h59 - #1371
Votre commentaire a été posté, celui-ci va être validé par un modérateur ( pourquoi ??)
gg-girle
Par gg-girle le 31/05/13 à 14h49 - #1612
bonjour a tous je me demandais comment Claude Monet et Auguste Renoir se sont ils organiser pour peindre ces tableaux ?!?
girlyy
Par girlyy le 18/02/14 à 15h55 - #2132

Laisser un commentaire :

twitter

facebook










Haut de page