Réunion des Musées Nationaux - Grand Palais
Ministère de la Culture

L'histoire par l'image de 1643 à 1945

 
S'abonner à
L'Histoire par l'image
Ajouter à un album

Découvrez aussi

Kourou, le rêve américain de Choiseul

Vue de la Nouvelle Cayenne.
Vue de la Nouvelle Cayenne.

De la sporting painting à la chasse à l’anglaise

Le départ pour la chasse.
Le départ pour la chasse.
Carle VERNET

Jean-Jacques Rousseau

Jean-Jacques Rousseau herborisant.
Jean-Jacques Rousseau herborisant.
Georges-Frédéric MEYER

Bonaparte en révolutionnaire

Le souper de Beaucaire.
Le souper de Beaucaire.
Jean Jules Antoine LECOMTE DU NOUY

Le sacre de Louis XV

Le Festin du sacre de Louis XV.
Le Festin du sacre de Louis XV.
Pierre-Denis, dit MARTIN le Jeune MARTIN

Alexandre dans la tente de Darius

La Famille de Darius aux pieds d'Alexandre dit
La Famille de Darius aux pieds d'Alexandre dit "la tente de Darius".
Charles LE BRUN

Madame de Pompadour

Portrait en pied de la marquise de Pompadour.
Portrait en pied de la marquise de Pompadour.
Quentin DE LA TOUR

La chasse à courre sous le Second Empire

Valet de chien à cheval menant sa horde.
Valet de chien à cheval menant sa horde.
Pierre-Jules MENE

Le monde paysan au XVIIe siècle

Repas de paysans.
Repas de paysans.
Louis LE NAIN

L’alimentation aux XIXe et XXe siècles

Menu de gras et ustensiles de cuisine.
Menu de gras et ustensiles de cuisine.
Jean Siméon CHARDIN

La chasse sous Louis XV

Le déjeuner de Chasse. Le déjeuner de Chasse.
Jean-François de TROY.
La chasse du lion. La chasse du lion.
Jean-François de TROY.
Le déjeuner d'huîtres. Le déjeuner d'huîtres.
Jean-François de TROY.
commentaires 0 commentaire commentaires
Le déjeuner de Chasse.

© Photo RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) / Hervé Lewandowski

Agrandissement - Zoom
»

Titre : Le déjeuner de Chasse.

Auteur : Jean-François de TROY (1679-1752)
Date de création : 1737
Dimensions : Hauteur 241 cm - Largeur 170 cm
Technique et autres indications : Huile sur toile
Lieu de Conservation : Musée du Louvre (Paris) ; site web
Contact copyright : Agence photographique de la Réunion des musées nationaux. 254/256 rue de Bercy 75577 Paris CEDEX 12. Courriel : photo@rmn.fr ; site web
Référence de l'image : 05-535071 / RF1990-18

La chasse du lion.

© Photo RMN-Grand Palais - H. Lewandowski

Agrandissement - Zoom
« »

Titre : La chasse du lion.

Auteur : Jean-François de TROY (1679-1752)
Date de création : 1735
Dimensions : Hauteur 183.5 cm - Largeur 128.5 cm
Technique et autres indications : Huile sur toile
Lieu de Conservation : Musée de Picardie (Amiens) ; site web
Contact copyright : Agence photographique de la Réunion des musées nationaux. 254/256 rue de Bercy 75577 Paris CEDEX 12. Courriel : photo@rmn.fr ; site web
Référence de l'image : 96-010928 / invLouvre8229;invmuséed'Amiens2088

Le déjeuner d'huîtres.

© Photo RMN-Grand Palais (domaine de Chantilly) / René-Gabriel Ojéda

Agrandissement - Zoom
«

Titre : Le déjeuner d'huîtres.

Auteur : Jean-François de TROY (1679-1752)
Date de création : 1735
Dimensions : Hauteur 180 cm - Largeur 126 cm
Technique et autres indications : Huile sur toile
Lieu de Conservation : Musée Condé (Chantilly) ; site web
Contact copyright : Agence photographique de la Réunion des musées nationaux. 254/256 rue de Bercy 75577 Paris CEDEX 12. Courriel : photo@rmn.fr ; site web
Référence de l'image : 02-004912 / PE366

  Contexte historique

La passion de Louis XV pour la chasse

Lorsque Jean-François de Troy peint en 1737 Un Déjeuner de chasse, dont le pendant, La Mort d’un cerf, a disparu, Louis XV a 27 ans. Son ancien précepteur, le cardinal de Fleury, occupe de fait les fonctions de premier ministre, sans en avoir le titre, jusqu’à sa mort à 90 ans en 1743. Le souverain qui a bénéficié d’une excellente éducation est loin de se désintéresser des affaires de l’Etat, mais il se passionne pour la chasse. C’est ainsi qu’il commande entre 1735 et 1739 neuf tableaux de chasses exotiques pour la Petite Galerie de ses petits appartements de Versailles.

De Troy avait peint dans ce cadre La chasse du lion. Athlète dans la force de l’âge, Louis XV parcourt souvent dès l’aube les forêts giboyeuses de l’Ile-de-France. Cette commande est significativement destinée à la salle à manger des petits appartements du roi au château de Fontainebleau qu’il apprécie tout particulièrement et où il entreprend d’importants travaux.

  Analyse des images

Réjouissances champêtres

Jean-François de Troy peint la simplicité du décor champêtre et le caractère spontané de la scène. Des domestiques descendent une chaise pour permettre aux convives restés debout de s’asseoir, tandis qu’une servante se penche pour observer le déjeuner. Mais la qualité des invités ne fait pas de doute. Les vêtements des femmes sont à la dernière mode, un carrosse est rangé en arrière-plan, et la présence d’un domestique de couleur témoigne d’un mode de vie aristocratique.

Le déjeuner n’est pas guindé mais exprime au contraire l’insouciance et la joie de vivre. La scène contraste avec le Déjeuner d’huîtres du même peintre, commande royale destinée à orner la salle à manger d’hiver des petits appartements du roi Louis XV à Versailles. En effet, seuls des hommes participent à ce repas d’après chasse au décor fastueux, où huîtres et bouteilles de champagne rappellent la volupté et les plaisirs des sens.

  Interprétation

Plaisirs des sens

Au milieu des années 1730, Jean-François de Troy mais aussi Nicolas Lancret et Carle van Loo peignent avec talent des repas en plein air pour la plupart destinés aux appartements privés de Louis XV des châteaux de La Muette, de Fontainebleau ou de Versailles. La chasse est au cœur de la sociabilité princière. C’est un sport d’hommes, mais les femmes rejoignent les chasseurs pour les pique-niques.

Pour Louis XV, la chasse est aussi l’occasion d’ouvrir une parenthèse dans le rituel très contraignant de la cour. Dans un décor rural simple, Jean-François de Troy peint la joie de vivre et l’insouciance. Les mets sont fins et abondants. Ils incitent à la volupté. Avec la recherche du bon mot et du trait d’esprit, les jeux de séduction sont une composition essentielle de la sociabilité aristocratique. Ils occupent ici significativement le centre du tableau.

Auteur : Pierre-Yves BEAUREPAIRE


Bibliographie

  • CORVOL Andrée, Histoire de la chasse : l'homme et la bête, Perrin, Paris, 2010.
  • SALVADORI Philippe, La chasse sous l'Ancien Régime, Fayard, Paris, 1996.

Commentaires

Laisser un commentaire :

twitter

facebook










Haut de page