Réunion des Musées Nationaux - Grand Palais
Ministère de la Culture

L'histoire par l'image de 1643 à 1945

 
S'abonner à
L'Histoire par l'image
Ajouter à un album

Albums liés

Iconographie politique (29 études)

La « Grande Armée » du Bloc national.
La « Grande Armée » du Bloc national.
Pierre DUKERCY

Campagnes électorales (7 études)

Elections législatives du 2 février 1879. Arrondissement de Pontivy
Elections législatives du 2 février 1879. Arrondissement de Pontivy

Découvrez aussi

La crise de 1929 en France

« Du travail, du pain ! » - Affiche de la S.F.I.O. (Section française de l'internationale ouvrière).
« Du travail, du pain ! » - Affiche de la S.F.I.O. (Section française de l'internationale ouvrière).
Pierre ZÉNOBEL

Les ateliers nationaux

Les ateliers nationaux au Champ-de-Mars.
Les ateliers nationaux au Champ-de-Mars.

La place du texte dans les affiches électorales

Ouvriers, Paysans, tous derrière le drapeau communiste pour vos revendications immédiates.
Ouvriers, Paysans, tous derrière le drapeau communiste pour vos revendications immédiates.

La révolte des tisserands

Misère.
Misère.
Käthe KOLLWITZ

Le suffrage universel

Elections législatives du 2 février 1879. Arrondissement de Pontivy
Elections législatives du 2 février 1879. Arrondissement de Pontivy

Février et juin 1848

24 février 1848 cinq heures du soir.
24 février 1848 cinq heures du soir.

Jules Grandjouan

Dix Ans de Guerre ou la Grande Duperie Bourgeoise.
Dix Ans de Guerre ou la Grande Duperie Bourgeoise.
Jules GRANDJOUAN

Le Cartel des gauches de 1924

La « Grande Armée » du Bloc national.
La « Grande Armée » du Bloc national.
Pierre DUKERCY

1932 - La campagne de la S.F.I.O.

S.F.I.O. Rassemblement. S.F.I.O. Rassemblement.
Le coup de balai. Le coup de balai.
« Du travail, du pain ! » - Affiche de la S.F.I.O. (Section française de l'internationale ouvrière). « Du travail, du pain ! » - Affiche de la S.F.I.O. (Section française de l'internationale ouvrière).
Pierre ZÉNOBEL.
commentaires 2 commentaires commentaires
S.F.I.O. Rassemblement.

© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine / MHC – Tous droits réservés

Agrandissement - Zoom
»

Titre : S.F.I.O. Rassemblement.

Date de création : 1931
Lieu de Conservation : Bibliothèque de documentation internationale contemporaine / MHC (Paris) ; site web
Contact copyright : Bibliothèque de documentation internationale contemporaine ./MHC. 6, allée de l'Université. 92001 Nanterre Cedex. Tél. ,: 01 40 97 79 00 / Fax : 01 40 97 79 40. ; site web

Le coup de balai.

© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine / MHC – Tous droits réservés

Agrandissement - Zoom
« »

Titre : Le coup de balai.

Date de création : 1932
Lieu de Conservation : Bibliothèque de documentation internationale contemporaine / MHC (Paris) ; site web
Contact copyright : Bibliothèque de documentation internationale contemporaine ./MHC. 6, allée de l'Université. 92001 Nanterre Cedex. Tél. ,: 01 40 97 79 00 / Fax : 01 40 97 79 40. ; site web

« Du travail, du pain ! » - Affiche de la S.F.I.O. (Section française de l'internationale ouvrière).

© ADAGP, © Bibliothèque de documentation internationale contemporaine / MHC

Agrandissement - Zoom
«

Titre : « Du travail, du pain ! » - Affiche de la S.F.I.O. (Section française de l'internationale ouvrière).

Auteur : Pierre ZÉNOBEL (1905-1996)
Lieu de Conservation : Bibliothèque de documentation internationale contemporaine / MHC (Paris) ; site web
Contact copyright : ADAGP. 11, rue Berryer. 75008 Paris. Tél. : 01 43 59 09 78 – Email : adagp@adagp.fr – Site web : www.adagp.fr / Bibliothèque de documentation internationale contemporaine / MHC. 6, allée de l'Université. 92001 Nanterre Cedex. Tél. : 01 40 97 79 00 / Fax : 01 40 97 79 40. ; site web

  Contexte historique

1932, un tournant électoral

Aux élections de 1913, le parti socialiste S.F.I.O., porté par Jean Jaurès et la mobilisation croissante de l’électorat populaire, obtient le plus grand nombre de suffrages. L’assassinat de Jaurès (30 juillet 1914), l’Union sacrée puis la scission de Tours en 1920 portent de rudes coups à un parti désormais dirigé par Léon Blum. Toutefois, rapidement déçus par l’adhésion à la IIIe Internationale imposée depuis Moscou, nombre de militants rejoignent la S.F.I.O. au milieu des années 1920, dans le contexte favorable de la victoire aux élections législatives de 1924. Mais l’échec du Cartel des gauches emmené par Édouard Herriot et le retour de Poincaré aux affaires écartent la gauche du pouvoir en 1928. La crise mondiale, profonde et multiforme – économique, politique et diplomatique –, durcit le débat en 1932, année où se forme une nouvelle Union des gauches, strictement électorale, entre radicaux et socialistes. Conscients de la confusion qui a régné huit années auparavant, les socialistes décident de mener une campagne beaucoup plus incisive qui les identifie clairement entre radicaux-socialistes et communistes.

  Analyse des images

L’étendard rouge est levé

Cette série de trois affiches a été placardée afin de mobiliser l’électorat derrière le parti S.F.I.O. Trois figures de jeune homme, crayonnées, s’inscrivent de manière particulièrement dynamique sur le fond rouge, couleur commune aux socialistes et aux communistes.

Dans l’affiche pour le rassemblement, le rouge est celui de l’étendard du parti révolutionnaire, divisé depuis 1920, mais s’inscrivant dans la longue histoire du mouvement ouvrier. Par son attitude, le personnage rappelle à la fois la cohorte des manifestations, qu’elles datent d’avant 1914, de la guerre ou de la crise plus récente. La main serrée tel un poing sur la hampe et la bouche ouverte laissant passer le cri « Rassemblement ! » marquent la détermination dans la lutte. Le regard fixé sur l’horizon souligne l’espoir placé dans les élections à venir. Le bras droit levé, main étendue, est une référence directe aux affiches de mobilisation de la Grande Guerre.

Dans l’affiche du coup de balai, le rouge forme cette fois-ci une tornade qui emporte, d’un vigoureux revers de balai, pêle-mêle, la Bourse (palais et argent), l’armée (bateau, avion, képi de général, sabre) et l’Église (goupillon, croix). Le personnage est joyeux et serein à la fois, et sa silhouette rehaussée de petits traits vifs évoque la dynamique du changement. Son arme est un clin d’œil à la fameuse affiche créée par le Russe Moor en 1920, où figurait un Lénine malicieux balayant du globe popes, spéculateurs et nobles.

Dans le dessin de Pierre Zenobel (1905-1996), le rouge colore un fond unique, qui s’impose à l’œil ; en rouge également, comme un écho, se lit l’appel au choix des électeurs (le vote S.F.I.O.). Cette affiche est la plus « sociale » des trois, par son slogan comme par sa composition. Le cadrage est serré sur le visage d’un jeune homme qui a l’air de scander le slogan. Le contraste entre les clairs – cou et épaules offerts à la lumière, fragiles – et les obscurs en dégradé – front, yeux tournés vers l’avenir, bouche noire comme l’âtre – dramatise le dessin.

  Interprétation

La révolution socialiste

L’Union des gauches, héritière timide d’un Cartel qui a laissé un mauvais souvenir, préfigure également le Front populaire établi en 1935 entre radicaux-socialistes, socialistes et communistes. La crise économique et la crise politique imposent déjà en 1932 les slogans qui triompheront en 1936. Contre l’éparpillement des forces de gauche et les scissions, la S.F.I.O. en appelle au rassemblement et au durcissement de la lutte. Contre les puissances traditionnelles du Capital, de l’Armée et de l’Église, les socialistes exhortent à se détourner du passé et à regarder résolument vers l’avenir. Enfin, contre la misère qui s’amplifie et le chômage inouï qui touche notamment la jeunesse, ils estiment devoir placer les revendications sociales au cœur de la campagne. Les slogans courts, la couleur rouge omniprésente, le lien fécond entre texte et image, donnent une force visuelle considérable aux trois affiches. Elles témoignent de la vigueur retrouvée d’un parti qui n’a pas renoncé à son passé révolutionnaire, mais qui désire conquérir et exercer le pouvoir, de manière démocratique et populaire.

Auteur : Alexandre SUMPF


Bibliographie

  • Maurice AGULHON, La République, tome II, « 1932 à nos jours », Paris, Hachette, coll. « Pluriel », nouvelle édition augmentée, 1990.
  • Jean-Jacques BECKER et Gilles CANDAR (dir.), Histoire des gauches en France, tome II, « XXe siècle, à l’épreuve de l’histoire », Paris, La Découverte, 2004.
  • Dominique BORNE et Henri DUBIEF, La Crise des années 1930 (1929-1938), Paris, Le Seuil, coll. « Points », 1989.

Commentaires

Que veut dire S.F.I.O
dsfr
Par dsfr le 26/06/12 à 21h07 - #908
Bonjour,

S.F.I.O. signifie Section française de l'Internationale ouvrière

A bientôt,

Anne-Lise
Histoire-image
Par Histoire-image le 04/07/12 à 17h32 - #909

Laisser un commentaire :

twitter

facebook










Haut de page