Réunion des Musées Nationaux - Grand Palais
Ministère de la Culture

L'histoire par l'image de 1643 à 1945

Lettre d’information n° 114

Lettres d'information

 
L'Histoire par l'image 1789-1945
Lettre d'information n° 114

En cette rentrée, L’Histoire par l’image vous propose une notice de Joël Cornette sur la guerre de Dévolution ainsi qu’une étude sur Louis XIV en costume de ballet. En ligne également, une gravure illustrant la faillite du système Law ainsi qu’une notice sur les salons au XVIIIe siècle. Les notices sur la période 1939-1945 sont, quant à elles, consacrées à la vie des artistes sous l’Occupation. Les archives départementales de la Manche évoquent l’élaboration de la carte de Cassini.
« L’expo du mois » nous plonge dans l’univers de Georges Braque qui s’expose au Grand Palais jusqu’au 6 janvier 2014. Enfin l’animation s’attarde sur le fléau de la tuberculose au sortir de la Grande Guerre.

La guerre de Dévolution

Après la mort du roi d’Espagne Philippe IV, le 17 septembre 1665, Louis XIV réclame pour la reine Marie-Thérèse, sa femme et fille ainée du défunt, des villes et des territoires au nord et à l’est du royaume en vertu du droit de « dévolution ». Le conflit, qui s’achève par la paix d’Aix-la-Chapelle, est marqué par de nombreux sièges de villes suivis de l’entrée du roi dans les cités vaincues. C’est dans ce contexte que le peintre Adam-François Van der Meulen réalise l’Entrée solennelle de Louis XIV et de la reine Marie-Thérèse à Arras, 30 juillet 1667.

Entrée solennelle de Louis XIV et de la reine Marie-Thérèse à Arras, 30 juillet 1667.
Entrée solennelle de Louis XIV et de la reine Marie-Thérèse à Arras, 30 juillet 1667.
© Photo RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Gérard Blot

Le roi danse

Le 23 février 1653, Louis XIV triomphe au théâtre du Petit-Bourbon dans le Ballet royal de la Nuit. Il y interprète six rôles et revêt notamment un costume qui reprend de manière obsessionnelle le motif du soleil rayonnant. Dans l’imaginaire collectif, le ballet de cour affirme la figure de Louis XIV en monarque absolu à travers l’allégorie du Soleil triomphant.

Ballet royal de la Nuit. Louis XIV en Apollon.
Ballet royal de la Nuit. Louis XIV en Apollon.
© Photo RMN-Grand Palais - Bulloz

La faillite du système Law

Imaginé au XVIIIe siècle par l’Écossais John Law, qui prône l’utilisation de la monnaie papier plutôt que de la monnaie métal, le système Law est destiné à faciliter le commerce et l’investissement. La spéculation, qui se joue sur les actions de la compagnie de Law, va finalement ruiner le système.

Monument consacré à la postérité en mémoire de la folie incroyable de la XX<sup>e</sup> année du XVIII<sup>e</sup> siècle.
Monument consacré à la postérité en mémoire de la folie incroyable de la XXe année du XVIIIe siècle.
© Photo RMN-Grand Palais (Château de Blérancourt) / Gérard Blot

Les salons au XVIIIe siècle

Écarté de la Cour par la marquise de Pompadour, le prince de Conti veut témoigner qu’il peut lui aussi réunir une partie du monde de la pensée, du pouvoir, des lettres et des arts. Le tableau présenté, Le Thé à l’anglaise servi dans le salon des Quatre-Glaces au palais du Temple en 1764, peint par Michel Barthélemy Ollivier, nous plonge dans l’univers des salons du XVIIIe siècle et témoigne du goût de l’aristocratie pour les pratiques venues d’Angleterre.

Le Thé à l?anglaise servi dans le salon des Quatre-Glaces au palais du Temple à Paris en 1764.
Le Thé à l’anglaise servi dans le salon des Quatre-Glaces au palais du Temple à Paris en 1764.
© Photo RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Gérard Blot

La Seconde Guerre mondiale : les artistes sous l’Occupation

Joséphine Baker sous l’Occupation

Joséphine Baker, qui connaît un immense succès en France dans les années 20 et 30, n’a plus le droit de se produire sur scène sous l’Occupation en raison de sa couleur de peau et de son engagement public anti nazi. Elle donne ses derniers spectacles sur le sol français au cours de l’année 1940, date à laquelle la photographie Joséphine Baker sur scène dans un cabaret à Paris pendant l’Occupation a été prise. Témoignant d’une scène doublement paradoxale, ce cliché possède une valeur documentaire mais surtout hautement symbolique.

Joséphine Baker sur scène dans un cabaret à Paris pendant l?Occupation.
Joséphine Baker sur scène dans un cabaret à Paris pendant l’Occupation.
© BPK, Berlin, Dist RMN-Grand Palais - image BPK

L’exposition « Arno Breker » à Paris

Du 15 mai au 31 juillet 1942 se tient à l’orangerie des Tuileries une importante exposition consacrée au sculpteur Arno Breker. Cette affiche témoigne à la fois de la réalité de la vie culturelle française sous l’Occupation et de son orientation « politique ». Dans la capitale des arts, l’exposition est censée démontrer aux parisiens la réalité, la grandeur et la majesté d’un art « nazi », dont Breker est d’ailleurs l’un des plus illustres contributeurs.

Affiche : Arno Breker.
Affiche : Arno Breker.
© Droits réservés, © ADAGP, © RMN - Grand Palais (musée de l?Orangerie) / Stéphane Maréchalle

Le document d’archive du mois

La carte de Cassini, qui tient son nom d’une famille de quatre géographes italiens installés dans le royaume à la fin du XVIIe siècle, est la première grande entreprise cartographique couvrant l’ensemble du territoire français. Son élaboration est révélatrice de l’engouement du siècle des Lumières pour les travaux cartographiques et l’aménagement des réseaux de communication.

Carte de Cassini, détail de la feuille 125, Cherbourg.
Carte de Cassini, détail de la feuille 125, Cherbourg.
© Conseil général de la Manche, archives départementales

« L’expo du mois »

À l’occasion de l’exposition « Georges Braque » présentée au Grand Palais jusqu’au 6 janvier 2014, nous vous proposons nos études sur l’initiateur du cubisme et l’inventeur des papiers collés.

Bouteille et verre.
Bouteille et verre.
© ADAGP, © Photo CNAC/MNAM Dist. RMN-Grand Palais - © Droits réservés

Animation

Le fléau de la tuberculose

La Grande Guerre s’accompagne d’une recrudescence de la mortalité tuberculeuse. Une campagne de prévention est lancée par le biais d’affiches qui diffusent un même message : la nécessaire protection de l’enfance.

Un grand fléau la tuberculose.
Un grand fléau la tuberculose.
© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine / Musée d'histoire contemporaine
L'Histoire par l'image 1645-1945