Réunion des Musées Nationaux - Grand Palais
Ministère de la Culture

L'histoire par l'image de 1643 à 1945

Lettre d’information n° 115

Lettres d'information

 
En cas de problème d'affichage, rendez-vous à l'adresse suivante : /lettreinfo.php
L'Histoire par l'image 1789-1945
Lettre d'information n° 115

Ce mois-ci, L’Histoire par l’image vous propose quatre nouvelles études. Les deux premières, consacrées au XVIIIe siècle, sont relatives au lit de justice tenu par Louis XV en 1715 et au renouveau de la peinture morale. L’étude sur la Seconde Guerre mondiale porte quant à elle sur la très célèbre photographie de l’enfant juif du ghetto de Varsovie. Enfin, les archives départementales de la Manche présentent des documents liés à la restauration du Mont-Saint-Michel et appartenant au fonds Édouard Corroyer.
Dans le cadre de l’exposition « Félix Vallotton, le feu sous la glace » qui se tient au Grand Palais du 2 octobre 2013 au 20 janvier 2014, nous vous proposons quatre de nos anciennes études s’appuyant sur des œuvres de ce peintre.
L’animation est pour sa part consacrée aux comités révolutionnaires qui se tenaient sous la Terreur.
Enfin, une nouvelle rubrique intitulée « Redécouvrons… » met en valeur des notices déjà publiées sur un thème particulier. Ce mois-ci, « Redécouvrons… l’école ».

Le lit de justice tenu par Louis XV

Louis-Michel Dumesnil peint la tenue du lit de justice par Louis XV le 12 septembre 1715 au Parlement de Paris. Avec la cérémonie du Sacre, il s’agit de l’événement le plus important du début de règne. Elle officialise la Régence de Philippe d’Orléans.

Lit de justice tenu par Louis XV.
Lit de justice tenu par Louis XV.
© Photo RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Droits réservés

Greuze et la peinture morale

Dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, suite aux excès de la société aristocratique et libertine, le gouvernement souhaite un retour à une vie plus vertueuse. L’art promeut également cette nouvelle idée moralisatrice. En effet, face aux scènes de genre et de marivaudage qui avaient envahi les cimaises dans les précédents salons, la vertu et la morale reprennent leurs droits en art comme le montre ce tableau de Jean-Baptiste Greuze.

Un mariage, et l'instant où le père de l'accordée délivre la dot à son gendre, dit L'Accordée de village.
Un mariage, et l’instant où le père de l’accordée délivre la dot à son gendre, dit L’Accordée de village.
© Photo RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) / Franck Raux

Seconde Guerre mondiale

L’enfant juif de Varsovie

L’image de ce petit garçon juif du ghetto de Varsovie levant les bras et sur lequel un SS braque son arme est présent dans toutes les mémoires. Ce cliché, à l’origine destiné à illustrer le compte rendu sur la répression de la révolte qui avait eu lieu dans le ghetto, est devenu au fil du temps l’une des images les plus célèbres de la Seconde Guerre mondiale, allant parfois jusqu’à symboliser le génocide tout entier et le martyr des millions de victimes de la Shoah.

Arrestation dans le ghetto de Varsovie.
Arrestation dans le ghetto de Varsovie.
© NARA / Le Mémorial de Caen

Le document d’archives du mois

La restauration du Mont-Saint-Michel

À partir de 1872, la direction des Beaux-Arts engage la restauration du Mont-Saint-Michel, et notamment de l’abbaye qui sera classée Monument historique deux ans plus tard. Le monastère a en effet été transformé en prison pendant la Révolution et a connu, en 1834, un terrible incendie ; il nécessite d’importants travaux qui seront menés par plusieurs restaurateurs successifs.

Plan général du Mont-Saint-Michel.
Plan général du Mont-Saint-Michel.
© Conseil général de la Manche, archives départementales

« L’expo du mois »

À l’occasion de l’exposition « Félix Vallotton, le feu sous la glace » présentée au Grand Palais jusqu’au 20 janvier 2014, nous vous proposons de redécouvrir quatre de nos études autour du travail de ce peintre.

Soldats sénégalais au camp de Mailly.
Soldats sénégalais au camp de Mailly.
© Photo RMN-Grand Palais
Verdun
Verdun

Redécouvrons…

L’école

Nous inaugurons cette nouvelle rubrique par la publication d’une série d’études portant sur le thème de l’école. De la loi Guizot en 1833 aux lois de Jules Ferry (1881-1882) qui rendent l’école primaire obligatoire, laïque et gratuite, en passant par la loi Falloux de 1850, retour sur les différentes étapes de la scolarisation des enfants.

La Classe manuelle. Ecole de petites filles (Finistère).
La Classe manuelle. Ecole de petites filles (Finistère).
© Musée des beaux-Arts de Rennes, Dist. RMN-Grand Palais / Adélaïde Beaudoin

Animation

Le 21 mars 1793, la Convention décrète que chaque commune aura à constituer un comité de surveillance révolutionnaire. Chargés « de l’application des lois révolutionnaires et des mesures de sûreté générale et de salut public », ces comités ont terriblement marqué les mémoires pour leurs abus et l’arbitraire de leurs décisions.

Intérieur d?un comité révolutionnaire sous la Terreur. Eau-forte de C.N.Malapeau
Intérieur d’un comité révolutionnaire sous la Terreur. Eau-forte de C.N.Malapeau
© Centre historique des Archives nationales - Atelier de photographie
L'Histoire par l'image 1645-1945