Réunion des Musées Nationaux - Grand Palais
Ministère de la Culture

L'histoire par l'image de 1643 à 1945

Lettre d´information n° 69 - Décembre 2009

Lettres d'information

L'Histoire par l'image 1789-1945
Lettre d’information n° 69 - Décembre 2009

Ce mois-ci L’Histoire par l’image propose une série d’études sur le constructeur automobile français Renault ainsi qu’une série de notices sur l’Exposition des arts décoratifs de 1925. En ligne également une animation sur le développement des écoles primaires à la fin du XIXe siècle.

Renault

Fondée en 1899, la Société Renault Frères devient rapidement le premier constructeur automobile français. En 1905, la Compagnie Française des Automobiles de Place choisit les véhicules Renault pour son parc automobile de taxis parisiens. En 1914, trois quarts des 12 000 taxis parisiens sont des véhicules Renault AG. Lors de la Première guerre mondiale 630 taxis sont ainsi réquisitionnés par le maréchal Joffre pour repousser les Allemands à 100 kilomètres de Paris. En 1917, Renault construit le premier char d’assaut moderne de l’histoire, plus petit, plus rapide et plus mobile que ses prédécesseurs.

Voiturette Renault
Voiturette Renault
© Photo RMN -
J. P. Lagiewski
L’Exposition des arts décoratifs de 1925

Dédiée à la confrontation des arts décoratifs, l’Exposition de 1925 met notamment en valeur l’art de la céramique dans quelques pavillons privés. Ainsi le marchand et éditeur Georges Rouard présente-t-il le travail du groupe des « Artisans français contemporains ». Le décorateur Jacques-Émile Ruhlmann réalise quant à lui son idéal esthétique à travers l’« Hôtel du Collectionneur », associant dans un ensemble unique architecture, décor intérieur, mobilier, sculpture, peinture et objets d’art. Enfin le pavillon Primavera (pavillon des magasins du Printemps) se distingue par une décoration intérieure, élégante et de grande qualité.

Pavillon Primavera
Pavillon Primavera
© Ministère de la Culture / Médiathèque du Patrimoine, Dist. RMN
Animation : Le développement des écoles primaires à la fin du XIXe siècle

La seconde moitié du XIXe siècle est marquée par un progrès de la scolarisation sous l'impulsion des lois Guizot, Duruy mais surtout des lois Ferry qui définissent l'école publique, gratuite et obligatoire.

Classe de filles. Ecole d'Hellemmes (Nord).
Classe de filles. Ecole d’Hellemmes (Nord).
© Archives départementales du Nord
L'Histoire par l'image 1789-1945