Réunion des Musées Nationaux - Grand Palais
Ministère de la Culture

L'histoire par l'image de 1643 à 1945

Lettre d’information n°128

Lettres d'information

 
En cas de problème d'affichage, rendez-vous à l'adresse suivante : /lettreinfo.php
L'Histoire par l'image 1789-1945
Lettre d'information n°128

Ce mois-ci l’Histoire par l’image vous présente ses nouvelles animations. Neuf études sont désormais en ligne en version vidéo. Des signataires du Serment du Jeu de Paume aux photographies de la première guerre mondiale en passant par le célèbre tableau Monet « La Gare Saint-Lazare » ou le portait d’Emile Zola par Manet… Découvrez nos neuf nouvelles études animées!


Plongez également l’histoire de Gabrielle, infirmière à l’hôpital du Grand Palais pendant la Grande Guerre 

Enfin en lien avec l’exposition Hokusaï nous vous proposons une étude sur le japonisme en France au XIXe siècle.


Le Serment du Jeu de paume

Jacques Louis David peint les députés qui, le 20 juin 1789, se rendent à la Salle du jeu de paume et décident de prêter serment de ne se séparer qu’après avoir donné une constitution à la France.

Le Serment du Jeu de paume, 20 juin 1789 (esquisse).
Le Serment du Jeu de paume, 20 juin 1789 (esquisse).
© Photo RMN-Grand Palais


Serment de l'armée fait à l'empereur après la distribution des Aigles au Champs de Mars. 

Le 5 décembre 1804, Napoléon remet le nouveau drapeau aux gardes nationales et à tous les corps d’armée. Il représente un aigle et deviendra l’emblème de l’Empire. David peint le serment de fidélité de l’armée faite à l’empereur après la distribution de ces nouveaux étendards. 

Serment de l'armée fait à l'empereur après la distribution des Aigles au Champs de Mars.
Serment de l’armée fait à l’empereur après la distribution des Aigles au Champs de Mars.
© Photo RMN-Grand Palais - P. Willi

L'Atelier du peintre. Allégorie réelle.

Dans cette vaste allégorie, véritable tableau-manifeste, Courbet affirme la fonction sociale de l'artiste dans une vaste scène aux dimensions de la peinture d'histoire. Cet immense tableau de 6 mètres sur 3 mètres a été refusé à l’Exposition universelle de 1855 et présenté par le peintre lors d’une exposition personnelle.

 

L?Atelier du peintre. Allégorie réelle.
L’Atelier du peintre. Allégorie réelle.
© Photo RMN-Grand Palais - H. Lewandowski

Portrait d'Emile Zola.

En 1868, Manet alors considéré comme le peintre de la rupture avec la peinture officielle et décrié par ses contemporains, peint le portrait d’Émile Zola. A l’époque Zola débute sa carrière de critique et vient de publier Thérèse Raquin. Par ce tableau, Manet souhaite remercier l’écrivain de son précieux soutien. 

Portrait d'Emile Zola.
Portrait d’Emile Zola.
© Photo RMN-Grand Palais - H. Lewandowski

Le siège de Paris.

Suite à la défaite de Napoléon III à Sedan, l’armée prussienne envahit Paris du 19 septembre 1870 au 28 janvier 1871. « J’ai voulu faire une sorte de symphonie de la France » explique le peintre Ernest Meissonnier. En 1870 il esquisse un tableau qu’il reprend en 1884 et conçoit comme un mémorial des morts inconnus ou célèbres du siège de Paris.

Le siège de Paris.
Le siège de Paris.
© Photo RMN-Grand Palais - H. Lewandowski

La gare Saint-Lazare.

Symbole de la révolution industrielle, le chemin de fer se développe en France à partir des années 1820. Cette promesse de liberté et de progrès fascine les artistes et notamment Monet qui peint la gare Saint-Lazare. 

La gare Saint-Lazare.
La gare Saint-Lazare.
© Photo RMN-Grand Palais - H. Lewandowski

La Serre politique et parlementaire.

Ce tableau représente toutes les grandes figures politiques en fonction en 1912. Socialistes, radicaux et hommes de la droite libérale et catholiques, tous sont là, associés à une plante. Cette caricature entend faire connaître à un très large public le personnel politique d’une république qui n’avait initialement ni corps ni visage. 

La Serre politique et parlementaire [1/2].
La Serre politique et parlementaire [1/2].
© Musée Jean Jaurès

La charge d'une section de zouaves.

Si un grand nombre de photographies sont prises pendant la Grande Guerre, rares et souvent incomplètes sont celles qui représentent des scènes de batailles. Parmi les clichés on trouve de nombreuses mises en scènes de combats qui entendent évoquer la guerre de façon héroïque. 

La charge d'une section de zouaves sur le plateau de Touvent ; la première vague à l'assaut.
La charge d’une section de zouaves sur le plateau de Touvent ; la première vague à l’assaut.
© L'illustration - droits réservés

1934, Montrouge, Front populaire.

Le 6 février 1934 une manifestation qui réunis des associations d’anciens combattants et des ligues d’extrêmes droites tourne à l’émeute et entraine la chute du gouvernement Daladier. Collaborateur à la revue VU, André Kertész photographie les manifestations qui succèdent aux évènements du 6 février 1934 et notamment celle du 14 juillet 1935.

1934, Montrouge, Front populaire.
1934, Montrouge, Front populaire.
© Jeu de Paume / Photo André Kertész

Le Grand Palais dans la Grande Guerre.

Elle s’appelle Gabrielle, elle a 29 ans. Nous sommes en 1914 et elle est infirmière à l’hôpital du Grand Palais. Avec lucidité, mélancolie et courage, elle écrit dans son journal intime ce qu’elle peut dire à son mari lui, au front. 
Une série écrite par Joseph Beauregard, illustrée par Maud Chalmel

En ligne du 15 octobre au 15 décembre 2014 

http://laviedegabrielle.tumblr.com/

Dossier pédagogique 

http://www.grandpalais.fr/fr/article/tous-nos-dossiers-pédagogiques

« L’Expo du mois »

En lien avec l’exposition Hokusaï qui a lieu au Grand Palais jusqu’au 18 janvier 2015 nous republions notre début du japonisme en France. 

Rencontre entre Emile Guimet et un moine boudhiste.
Rencontre entre Emile Guimet et un moine boudhiste.
© Photo RMN-Grand Palais (musée Guimet, Paris) / Droits réservés

L’animation du mois 

L’enlisement du conflit lors de la première Guerre mondiale conduit les populations civiles à participer à l’effort de guerre. Les artistes manifestèrent eux aussi leur engagement : la subversion artistique qui caractérise les avant-gardes au début du XXe siècle, laisse place à une volonté de retour à la tradition française tant dans les sujets que dans les formes stylistiques. 

Le Tourangeau.
Le Tourangeau.
© Photo CNAC/MNAM Dist. RMN-Grand Palais - © Droits réservés
L'Histoire par l'image 1645-1945