Réunion des Musées Nationaux - Grand Palais
Ministère de la Culture

L'histoire par l'image de 1643 à 1945

 
S'abonner à
L'Histoire par l'image
Ajouter à un album

Albums liés

Restauration (19 études)

Jacques Cathelineau (1759-1793), généralissime vendéen.
Jacques Cathelineau (1759-1793), généralissime vendéen.
Anne Louis GIRODET DE ROUCY TRIOSON

Découvrez aussi

La campagne d'Italie

Entrée de l’Armée française à Rome (15 février 1798).
Entrée de l’Armée française à Rome (15 février 1798).
Hippolyte LECOMTE

Le Roi Charles X visitant les peintures de Gros au Panthéon. 3 novembre 1824

Le Roi Charles X visitant les peintures de Gros au Panthéon. 3 novembre 1824.
Le Roi Charles X visitant les peintures de Gros au Panthéon. 3 novembre 1824.
Louis Nicolas LEMASLE

Allégorie du Retour des Bourbons le 24 avril 1814 : Louis XVIII relevant la France de ses ruines

Allégorie du retour des Bourbons le 24 avril 1814 : Louis XVIII relevant la France de ses ruines.
Allégorie du retour des Bourbons le 24 avril 1814 : Louis XVIII relevant la France de ses ruines.
Louis-Philippe CREPIN

L'arrestation du gouverneur de la Bastille, le 14 juillet 1789

Prise de la Bastille et arrestation du gouverneur M. de Launaye, le 14 juillet 1789.
Prise de la Bastille et arrestation du gouverneur M. de Launaye, le 14 juillet 1789.
Jean-Baptiste LALLEMAND

La première Restauration

Entrée du roi Louis XVIII à Paris, 3 mai 1814, au moment de son passage sur le pont Neuf.
Entrée du roi Louis XVIII à Paris, 3 mai 1814, au moment de son passage sur le pont Neuf.
Antoine Ignace MELLING

Scène de Juillet 1830, dit aussi Les Drapeaux

Scène de Juillet 1830, dit aussi Les Drapeaux.
Scène de Juillet 1830, dit aussi Les Drapeaux.
Léon COGNIET

Visions de la Tour Eiffel

La construction de la Tour Eiffel vue de l’une des tours du Palais du Trocadéro.
La construction de la Tour Eiffel vue de l’une des tours du Palais du Trocadéro.
Théophile FEAU

Louis XVIII couronne la rosière de Mittau. 1799

Louis XVIII couronne la rosière de Mittau. 1799.
Louis XVIII couronne la rosière de Mittau. 1799.
Jean-Charles TARDIEU

La France, […], reçoit de Louis XVIII la Charte constitutionnelle

La France, au milieu des rois législateurs et des jurisconsultes français,<br />reçoit de Louis XVIII la Charte constitutionnelle.
La France, au milieu des rois législateurs et des jurisconsultes français,
reçoit de Louis XVIII la Charte constitutionnelle.
Merry Joseph BLONDEL

Le Moulin de la Galette

Le Bal du Moulin de la Galette.
Le Bal du Moulin de la Galette.
Pierre Auguste RENOIR

Inauguration de la statue équestre d'Henri IV sur le Pont-Neuf, 25 août 1818

commentaires 0 commentaire commentaires
Inauguration de la statue équestre d'Henri IV sur le Pont-Neuf, 25 août 1818.

© Photo RMN-Grand Palais - D. Arnaudet

Agrandissement - Zoom

Titre : Inauguration de la statue équestre d'Henri IV sur le Pont-Neuf, 25 août 1818.

Auteur : Hippolyte LECOMTE (1781-1857)
Date de création : 1842
Date représentée : 25 août 1818
Dimensions : Hauteur 79 cm - Largeur 119 cm
Technique et autres indications : Huile sur toile
Lieu de Conservation : Musée national du Château de Versailles (Versailles) ; site web
Contact copyright : Agence photographique de la Réunion des musées nationaux. 254/256 rue de Bercy 75577 Paris CEDEX 12. Courriel : photo@rmn.fr ; site web
Référence de l'image : 88EE1021/MV 1781

  Contexte historique

La gloire d’Henri le Grand

La légende dorée d’Henri IV avait, dans les arts plastiques, connu un vigoureux regain au XVIIIe siècle, en particulier sous le règne de Louis XVI – quatre tableaux, notamment, destinés à servir de cartons de tapisserie ayant été commandés, en 1785-1787, au peintre François-André Vincent (Louvre et musée national du Château de Fontainebleau). La Restauration s’appuya dès l’origine sur la figure tutélaire du premier souverain Bourbon, symbole de la réconciliation nationale aussi tout comme de la monarchie légitime : l’entrée de Louis XVIII dans Paris le 3 mai 1814 y avait abondamment fait référence, le cortège du nouveau souverain s’étant arrêté sur le Pont-Neuf, devant une statue en plâtre de son ancêtre, sur le socle de laquelle avait été inscrit : « Le retour de Louis fait revivre Henri. »

  Analyse de l'image

Un nouveau monument

Comme les autres statues de souverain (Louis XIV place Vendôme et place des Victoires, Louis XV place de la Concorde), le monument dédié à Henri IV sur le Pont-Neuf avait été abattu pendant la Révolution. Dès 1814, on l’a vu, une version en plâtre l'y avait remplacée. On demanda au sculpteur Lemot une nouvelle statue, inaugurée à l’emplacement primitif en 1818, le jour de la Saint-Louis, autre date significative. C’est la cérémonie d’inauguration de ce monument particulièrement symbolique qui est ici représentée : un arc de triomphe blanc, couleur de la monarchie, avec le chiffre d’Henri IV, a été temporairement édifié. Dans la tribune placée face au terre-plein et à la place Dauphine, ont pris place les autorités, figurent le roi Louis XVIII, sa famille et notamment sa nièce, la duchesse d’Angoulême, fille de Louis XVI, ainsi que les membres éminents de la Cour. Les troupes rendent les armes, la foule, toutes classes et tous âges confondus, applaudit.

  Interprétation

La restitution de la statue d’Henri IV faisait partie d’un plan délibéré visant à rendre à Paris son caractère de capitale royale. En succédant au régime napoléonien qui avait édifié divers monuments à sa gloire ou à celle de la France nouvelle, les Bourbons restaurés ne devaient de ne pas être en reste. Outre la statue d’Henri IV, on fit ainsi exécuter une nouvelle statue de Louis XIV place des Victoires. Cet aspect très symbolique de la statuaire monumentale devait être une des caractéristiques de la sculpture publique tout au long du XIXe siècle, en particulier à Paris. On notera néanmoins que le tableau qui commémore cet événement important pour la propagande légitimiste a été exécuté par Lecomte en 1842, à la demande de Louis-Philippe, pour les salles historiques du château de Versailles. Aussi est-il essentiellement narratif et topographique (comme dans le rendu du Paris de l’époque, avec les maisons du quai de la Seine à l’arrière-plan). Si la scène est retracée avec exactitude, aucune anecdote ne vient renforcer la signification politique profonde de l’événement dans la composition du tableau lui-même.

Auteur : Barthélemy JOBERT et Pascal TORRÈS


Bibliographie

  • Geneviève BRESC-BAUTIER et Xavier DECTOT, Art ou politique ? Arcs, statues et colonnes de Paris, Paris, Action artistique de la Ville de Paris, 1999.
  • Claire CONSTANS, Musée national du château de Versailles. Les Peintures, 2 vol., Paris, RMN, 1995.
  • June HARGROVE, Les Statues de Paris : la représentation des grands hommes dans les rues et sur les places de Paris, Paris, Fonds Mercator, 1989.
  • François FURET, La Révolution, 1780-1880, Paris, Hachette, 1988, rééd. coll. « Pluriel », 1992.
  • Evelyne LEVER, Louis XVIII, Paris, Fayard, 1988.
  • Emmanuel de WARESQUIEL et Benoît YVERT, Histoire de la Restauration : naissance de la France moderne, Paris, Perrin, 1996.

Commentaires

Laisser un commentaire :

twitter

facebook










Haut de page