Réunion des Musées Nationaux - Grand Palais
Ministère de la Culture

L'histoire par l'image de 1643 à 1945

 
S'abonner à
L'Histoire par l'image
Ajouter à un album

Albums liés

Tourisme à la fin du XIXe siècle (4 études)

Etablissement thermal de Luchon.
Etablissement thermal de Luchon.
Amélie GALUP

Découvrez aussi

Visions du bonheur

Au temps d’harmonie (L’âge d’or n’est pas dans le passé, il est dans l’avenir).
Au temps d’harmonie (L’âge d’or n’est pas dans le passé, il est dans l’avenir).
Paul SIGNAC

Les ports au XVIIIe siècle

Deuxième vue du port de Bordeaux, prise du château trompette.
Deuxième vue du port de Bordeaux, prise du château trompette.
Joseph VERNET

Grasse

Deux femmes passant devant un étalage de fleurs au marché.
Deux femmes passant devant un étalage de fleurs au marché.
Charles Augustin LHERMITTE

Les thermes de Luchon

Etablissement thermal de Luchon.
Etablissement thermal de Luchon.
Amélie GALUP

Bains publics sur un bateau à Rouen

Projet de bains publics sur un bateau à Rouen.
Projet de bains publics sur un bateau à Rouen.
Louis GILBERT

Un hôtel de luxe à la fin du Second Empire

L'Hôtel des Roches Noires, Trouville.
L'Hôtel des Roches Noires, Trouville.
Claude MONET

Antibes vu par les peintres

Pêcheurs de coquillages à Antibes.
Pêcheurs de coquillages à Antibes.
Félix ZIEM

La Croisette

La Croisette : hôtels, plage et cabines de bains.
La Croisette : hôtels, plage et cabines de bains.
Jean GILETTA

Le scandale de Panama

A Loubet 1er.
A Loubet 1er.
Léal CAMARA Da

Le débarquement de Normandie – 6 juin 1944

Le général Eisenhower donnant les dernières directives avant le Débarquement.
Le général Eisenhower donnant les dernières directives avant le Débarquement.

Saint-Tropez au tournant du XXe siècle

commentaires 0 commentaire commentaires
La Bouée rouge, Saint-Tropez.

© Photo RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Agrandissement - Zoom

Titre : La Bouée rouge, Saint-Tropez.

Auteur : Paul SIGNAC (1863-1935)
Date de création : 1895
Date représentée : 1895
Dimensions : Hauteur 81 cm - Largeur 65 cm
Technique et autres indications : Huile sur toile
Lieu de Conservation : Musée d'Orsay (Paris) ; site web
Contact copyright : Agence photographique de la Réunion des musées nationaux. 254/256 rue de Bercy 75577 Paris CEDEX 12. Courriel : photo@rmn.fr ; site web
Référence de l'image : 00-007693 / RF1957-12

  Contexte historique

La découverte de Saint-Tropez

En 1892, Paul Signac (1863-1935) découvre Saint-Tropez à bord de son yacht l’Olympia, avec lequel il parcourt régulièrement les bords de mer et les ports de la côte méditerranéenne. Très vite, il s’attache à ce petit village de pêcheurs et y achète une maison, dont il fait rapidement son atelier.

Bientôt fréquenté par de nombreux peintres comme Derain ou Matisse, Saint-Tropez acquiert un début de notoriété. A l’instar de La Bouée rouge, Saint-Tropez exécutée en 1895, les nombreuses toiles du site (ainsi que la présence d’artistes) contribuent en effet à faire connaître le petit port « pittoresque » : si l’endroit reste encore peu fréquenté au tournant du XXe siècle, il devient peu à peu une étape mondaine.

Plus largement, de telles représentations participent à « l’invention de la côte d’azur » dans les représentations et les imaginaires. Lieu authentique de détente, de couleurs, de soleil, d’inspiration et de vie artistiques, Saint-Tropez s’impose ainsi progressivement comme une destination à part entière dans des imaginaires récemment éveillés aux loisirs et au tourisme.

  Analyse de l'image

Vue du port

Structurée par le jeu des contrastes et une habile composition, La Bouée rouge, Saint-Tropez est à la fois lumineuse, dense et joyeuse. Le bleu azur du ciel qui constitue le fond de la scène est comme barré au second plan par la rangée des maisons de couleurs ocres, orangée et rose, rappelées par ailleurs dans la voile d’un des bateaux.

Plus proche de nous, l’étendue d’eau bleutée qui occupe une large partie de la surface du tableau n’est pas uniforme, puisque les reflets des habitations continuent d’en rompre la couleur (de manière nette à droite, plus diffuse à gauche) rejouant ainsi le contraste déjà évoqué.

Au premier plan, la bouée rouge orangé (troisième rappel de ce ton) attire le regard et organise la vue de l’ensemble.

  Interprétation

Saint-Tropez revisité

Avec La Bouée rouge, Saint-Tropez, Signac signe l’une des ses plus grandes toiles néo-impressionniste. Théorisée par l’artiste lui-même, l’approche picturale se veut « scientifique », qui ne rend plus l’impression directe, spontanée et première, mais la recrée en atelier à partir d’études. Usant de la division des tons et du « mélange optique » de touches colorées (le mélange des couleurs se faisant uniquement par le regard du spectateur), la technique est ici déjà divisionniste et presque pointilliste.

En traduisant de la sorte l’espace et la lumière, l’artiste donne une représentation inédite et étonnamment moderne d’un site « traditionnel », serein et paisible. A travers le décalage entre le motif banal et classique de la scène (un petit port et sa bouée, où rien ne semble se passer et où rien ne semble devoir changer) et la manière dont elle est traitée, Saint-Tropez est comme revisité, réinventé.

S’il dispose de tous les attributs symboliques associés au lieu (azur, mer, bateaux, bouée, maisons et couleurs attendues du sud), le village intemporel et pittoresque n’est pas pour autant un « cliché » usé, et dispose donc d’un fort potentiel imaginaire.

Auteur : Alexandre SUMPF


Bibliographie

  • BOYER, Marc, L'Invention de la Côte d'Azur. L'hiver dans le Midi, Éditions de l'Aube, 2002.
  • CACHIN, Françoise, Signac, catalogue raisonné de l’œuvre peint, Gallimard, Paris, 2000.
  • GOUJON, Jacques, Cent ans de tourisme en France, éditions du Cherche-Midi, Paris, 1990.
  • SIGNAC, Paul, D’Eugène Delacroix au néo-impressionnisme, Editions Hermann, Paris, 1898.

Commentaires

Laisser un commentaire :

twitter

facebook










Haut de page