Réunion des Musées Nationaux - Grand Palais
Ministère de la Culture

L'histoire par l'image de 1643 à 1945

 
S'abonner à
L'Histoire par l'image
Ajouter à un album

Albums liés

Occupation et propagande (5 études)

<i>Brief aus der Heimat</i> [Lettre du pays].
Brief aus der Heimat [Lettre du pays].

Paris occupé (7 études)

Rose Valland, André Dézarrois et un gardien lors de l’accrochage ou du décrochage.
Rose Valland, André Dézarrois et un gardien lors de l’accrochage ou du décrochage.

Découvrez aussi

L’affiche rouge

Des libérateurs ? La libération par l'armée du crime.
Des libérateurs ? La libération par l'armée du crime.

Plaisirs aux Barrières

Barrière de Clichy.
Barrière de Clichy.

La propagande allemande

Populations abandonnées, faites confiance au soldat allemand !
Populations abandonnées, faites confiance au soldat allemand !
Theo MATEJKO

L’armée de Vichy recrute

Affiche de recrutement de l’armée de l’armistice - GENIE.
Affiche de recrutement de l’armée de l’armistice - GENIE.

L’Occupation en symbole

Une sentinelle allemande devant le château de Chambord.
Une sentinelle allemande devant le château de Chambord.
Hanns HUBMANN

Hitler à Paris

Hitler visite Paris au petit matin.
Hitler visite Paris au petit matin.
Heinrich HOFFMANN

L’entrevue de Montoire

Rencontre entre Hitler, Ribbentrop et Pétain.
Rencontre entre Hitler, Ribbentrop et Pétain.
Heinrich HOFFMANN

Le baiser de la libération

Le baiser de la libération.
Le baiser de la libération.
Tony VACCARO

« Paris outragée »

commentaires 0 commentaire commentaires
Le drapeau nazi flotte sur l'Arc de Triomphe.

© BPK, Berlin, Dist RMN-Grand Palais - image BPK

Agrandissement

Titre : Le drapeau nazi flotte sur l'Arc de Triomphe.

Auteur : ANONYME
Date de création : 1940
Date représentée : 14 juin 1940
Technique et autres indications : Photographie
Lieu de Conservation : Bayerische Staatsgemäldesammlungen: Neue Pinakothek (Munich (Allemagne)) ; site web
Contact copyright : Agence photographique de la Réunion des musées nationaux. 254/256 rue de Bercy 75577 Paris CEDEX 12. Courriel : photo@rmn.fr ; site web
Référence de l'image : 04-505747

  Contexte historique

Le premier drapeau

Le 14 juin 1940 au petit matin, les allemands pénètrent dans Paris, déclarée ville ouverte. Un cessez-le-feu est signé, sous la menace de bombardements de la capitale. Tous les drapeaux français sont alors retirés des édifices, et remplacés par des drapeaux nazis.

C’est notamment le cas sur l’Arc de Triomphe, qui, le premier, voit flotter la croix gammée. Si la bannière est finalement retirée à la fin de la journée, elle retrouve sa place à différentes occasions après l’armistice du 22 juin. La visite d’Hitler, les défilés militaires et autres commémorations constituant autant d’opportunités de rappeler la victoire nazie et la réalité de l’occupation, et ce jusqu’en 1944.

La photographie anonyme Le drapeau nazi flotte sur l’Arc de Triomphe date vraisemblablement du 14 juin, même s’il est aussi possible qu’elle ait été prise plus tard dans l’année, à l’occasion d’une de ces cérémonies. Cette image, qui est aussi utilisée par les actualités filmées du régime, va connaître une diffusion mondiale renforçant encore sa portée politique et sa valeur symbolique.

  Analyse de l'image

Emblèmes

Prise du haut du monument dont on voit quelques détails au premier plan, Le drapeau nazi flotte sur l’Arc de Triomphe est une image très suggestive.

Orienté vers le sud, le photographe ne prend pas les Champs-Elysées, mais l’avenue Marceau (visible en contrebas) déserte. De ce fait, la vue de Paris qui s’étend jusqu’à l’arrière plan embrasse la Tour Eiffel, aisément reconnaissable malgré une légère brume. Un Paris vide ou presque, puisque mis à part quelques badauds (et un passant sur la rue) seule l’entrée du rond point accueille une sorte de délégation militaire (les figures visibles en bas sont en rang) assez mince.

Sur ce fond très pittoresque (toits des bâtiments, platanes en feuilles, carrefours) et mondialement connu, la hampe et le drapeau portant la croix gammée semblent presque venir se planter, non seulement sur le monument, mais aussi sur le décor. Tandis que la netteté de la bande de tissu et de l’emblème (permise par la mise au point du photographe) s’oppose à un Paris plus diffus, le ton sombre de la bannière allongée qui fait ressortir le signe nazi évoque aussi un linceul.

  Interprétation

Le « Triomphe » nazi

Construit de 1808 à 1835 par Napoléon, l’Arc de Triomphe est évidemment un édifice hautement symbolique. Destiné à célébrer la victoire d’Austerlitz et toutes les victoires militaires françaises, il devient une prise de choix pour les allemands. En installant leur drapeau sur ce monument de gloire militaire, les nazis s’inscrivent dans la tradition historique de la victoire et des plus hauts faits militaires (napoléoniens), tout en montrant leur supériorité sur cette France jadis victorieuse (au XIXe siècle, mais aussi en 1918) et en affirmant leur première place dans le panthéon militaire. Humiliation suprême pour les vaincus, le drapeau concrétise une forme de souveraineté du signe et du symbole, corrélative à la domination concrète.

En imposant un tel signe au décor parisien (l’Arc et la vue), Le drapeau nazi flotte sur l’Arc de Triomphe constitue une image saisissante et marquante. Directement compréhensible par un public presque universel (d’où le choix de la Tour Eiffel), elle suggère une emprise nouvelle. Le long tissu du drapeau pend en effet plus qu’il ne flotte et le choix de cette pesanteur évoque bien le recouvrement (presque mortuaire) de la ville lumière par un nouveau maître, une nouvelle ombre.

Auteur : Alexandre SUMPF


Bibliographie

  • AZEMA, Jean-Pierre, De Munich à la Libération, 1938-1944, Paris, Éditions du Seuil, 1979.
  • AZEMA, Jean-Pierre et WIEVIORKA, Olivier, Vichy, 1940-1944, Paris, Perrin, 1997.
  • EPARVIER, Jean, À Paris sous la botte des nazis, Paris, Éditions Raymond Schall, 1944.
  • LABORIE, Pierre, Les Français sous Vichy et l'Occupation, Paris, Milan, 2003.
  • PAXTON, Robert, La France de Vichy, 1940-44, Paris, Éditions du Seuil, 1973.

Commentaires

Laisser un commentaire :

twitter

facebook










Haut de page