Réunion des Musées Nationaux - Grand Palais
Ministère de la Culture

L'histoire par l'image de 1643 à 1945

 
S'abonner à
L'Histoire par l'image
Ajouter à un album

Albums liés

Louis XVI (18 études)

Louis XVI, roi de France (1754-1793).
Louis XVI, roi de France (1754-1793).
Jean-Baptiste-François CARTEAUX

Religion et culture (119 études)

Mémoire de l'artificier Ruggieri relatif à la Fête de l'Etre suprême, 20 prairial an II.
Mémoire de l'artificier Ruggieri relatif à la Fête de l'Etre suprême, 20 prairial an II.

Découvrez aussi

Attaque de l'Hôtel de Ville de Paris, le 28 juillet 1830

Attaque de l’Hôtel de Ville de Paris, le 28 juillet 1830.
Attaque de l’Hôtel de Ville de Paris, le 28 juillet 1830.
Joseph BEAUME

Veto du roi au décret sur les prêtres réfractaires (juin 1792)

Décret de l’Assemblée législative sur les prêtres réfractaires.
Décret de l’Assemblée législative sur les prêtres réfractaires.

L'entrée de Charles X à Paris

Entrée de Charles X à Paris, par la barrière de la Villette, après son sacre.
Entrée de Charles X à Paris, par la barrière de la Villette, après son sacre.
Louis-François LEJEUNE

Grève à Saint-Ouen

Grève à Saint-Ouen.
Grève à Saint-Ouen.
Paul-Louis DELANCE

Les derniers moments de Louis XVI

Adieux de Louis XVI à sa famille au Temple.
Adieux de Louis XVI à sa famille au Temple.
Charles BENAZECH

Le baptême du feu de la Restauration

Louis XVIII assiste des Tuileries au retour de l'armée d'Espagne.
Louis XVIII assiste des Tuileries au retour de l'armée d'Espagne.
Louis DUCIS

Le renouveau religieux du milieu du XIXe siècle

La Fête-Dieu.
La Fête-Dieu.
Alexandre ANTIGNA

La chute des Bourbons

Charles X, présentant, après son abdiction, le comte de Chambord à la Garde Nationale.
Charles X, présentant, après son abdiction, le comte de Chambord à la Garde Nationale.

1er mai 1891: la fusillade de Fourmies

Fourmies. Mai 1891. Cantonnement militaire. Grand-Place.
Fourmies. Mai 1891. Cantonnement militaire. Grand-Place.
Louis PERRON

Les Etats généraux

Séance d'ouverture des Etats généraux, 5 mai 1789.
Séance d'ouverture des Etats généraux, 5 mai 1789.
Jean-Michel MOREAU

Charles X, continuation de l'Ancien Régime

commentaires 0 commentaire commentaires
Inauguration du monument à la mémoire de Louis XVI par Charles X, place de la Concorde.

© Photo RMN-Grand Palais - F. Raux

Agrandissement - Zoom

Titre : Inauguration du monument à la mémoire de Louis XVI par Charles X, place de la Concorde.

Auteur : Joseph BEAUME (1796-1885)
Date de création : 1827
Date représentée : 3 mai 1826
Dimensions : Hauteur 106 cm - Largeur 167 cm
Technique et autres indications : peinture à l'huile sur toile
Lieu de Conservation : Musée national du Château de Versailles (Versailles) ; site web
Contact copyright : Agence photographique de la Réunion des musées nationaux. 254/256 rue de Bercy 75577 Paris CEDEX 12. Courriel : photo@rmn.fr ; site web
Référence de l'image : 99DE20435/MV 5564

  Contexte historique

La mémoire de Louis XVI

Ayant défait les armées impériales, les Alliés remettent sur le trône de France les Bourbons émigrés : Louis XVIII puis, à sa mort en 1824, Charles X, tous deux frères de Louis XVI, sont les rois de la monarchie restaurée. Ils multiplient les cérémonies funèbres et expiatoires en souvenir du roi guillotiné ou d’autres victimes de la Révolution, et invitent le peuple français au repentir doloriste. Louis XVIII fait transférer à Saint-Denis les restes du roi et de la reine, retrouvés au cimetière de la Madeleine ; le 21 janvier, date anniversaire du régicide, est déclaré jour de deuil national. Charles X – sacré à Reims conformément à la tradition d’Ancien Régime – fait ériger un monument à la mémoire de Louis XVI sur la place de la Concorde, où avait eu lieu l’exécution.

  Analyse de l'image

L’inauguration du monument place de la Concorde

Le tableau de Joseph Beaume, commandé en 1827 par Charles X, représente l’inauguration du monument le 3 mai 1826.
Au centre de la toile, à l'endroit même où Louis XVI avait été exécuté, Charles X s'apprête à poser la première pierre du monument commémoratif à la mémoire de Louis XVI. A droite, sur la tribune élevée pour la prière publique, l’archevêque de Paris donne sa bénédiction. Derrière lui, le clergé catholique se groupe en une procession que l’on peut voir se prolonger à l’arrière-plan du tableau. L’architecture votive et funéraire mise en place pour la cérémonie (encensoir, crucifix et croix de mission) marque clairement l’importance prise par l’Eglise catholique. Avec l’aristocratie et l’Eglise réunies autour du roi, dans un faste chamarré et suranné, l’inauguration représentée dans le tableau de Beaume a décidément un parfum d’Ancien Régime.

  Interprétation

Le trône et l’autel

Si les cérémonies expiatoires du règne de Louis XVIII avaient surtout mobilisé toute la pompe civile et militaire, l’inauguration du monument érigé à la mémoire de Louis XVI, que représente le tableau de Beaume, marque bien l’importance recouvrée par l’Eglise catholique. La cérémonie s’inscrit dans les nombreuses missions, processions et jubilés du règne du roi dévot qui voulait favoriser la religion d’Etat, encourager les communautés religieuse et qui fit punir de mort la profanation des objets du culte. Pour spectaculaire qu’elle soit, la dévotion démonstrative du roi n’était cependant guère suivie par la population, assez largement voltairienne.

Auteur : Mathilde LARRÈRE


Bibliographie

  • J. VIDALEN, La Restauration, Paris, PUF, « Que sais-je ? », 1983.
  • Eric LE NABOUR, Charles X, le dernier roi, Paris, Lattès, 1980.
  • Guillaume BERTIER DE SAUVIGNY, La Restauration, Paris, Flammarion, 1955.
  • Francis DÉMIER, La France au XIXe siècle, Paris, Folio, 2000.
  • Jacques LE GOFF, René RÉMOND, Histoire de la France religieuse, t.3, Paris, Seuil, 1991.

Commentaires

Laisser un commentaire :

twitter

facebook










Haut de page