Réunion des Musées Nationaux - Grand Palais
Ministère de la Culture

L'histoire par l'image de 1643 à 1945

 
S'abonner à
L'Histoire par l'image
Ajouter à un album

Albums liés

des citoyens et des soldats (30 études)

L'Appel.
L'Appel.
André DEVAMBEZ

Paysans (28 études)

Crise viticole. Manifestants de l'Aube (vignerons de la Champagne), en 1911.
Crise viticole. Manifestants de l'Aube (vignerons de la Champagne), en 1911.

Découvrez aussi

Création de la Légion d'honneur

Première distribution des décorations de la Légion d’honneur, le 14 juillet 1804.
Première distribution des décorations de la Légion d’honneur, le 14 juillet 1804.
Jean-Baptiste DEBRET

Les artistes serviteurs de l'Empire

Napoléon Ier visite le Salon du Louvre et distribue aux artistes des croix de la Légion d’honneur
Napoléon Ier visite le Salon du Louvre et distribue aux artistes des croix de la Légion d’honneur
Antoine-Jean GROS

Bonaparte et la propagande pendant la campagne d'Italie

Papier à vignette de l’armée d’Italie, à en-tête du général en chef Bonaparte.
Papier à vignette de l’armée d’Italie, à en-tête du général en chef Bonaparte.

Un hommage au Greco

Maurice Barrès devant Tolède.
Maurice Barrès devant Tolède.
Ignacio ZULOAGA

La patrie en danger

La Patrie en danger.
La Patrie en danger.
Guillaume GUILLON dit LETHIERE

Le paysan entre en Histoire

Un vanneur.
Un vanneur.
Jean-François MILLET

La conquête de l'Algérie

Prise de la smalah d'Abd-El-Kader à Taguin. 16 mai 1843.
Prise de la smalah d'Abd-El-Kader à Taguin. 16 mai 1843.
Horace VERNET

Louis Napoléon, Président de la République et futur empereur

Le prince Louis Napoléon, Président de la République...
Le prince Louis Napoléon, Président de la République...
Charles GIRAUD

Le mythe d'Ossian

Ossian unit Oïna-Morul et Thormod.
Ossian unit Oïna-Morul et Thormod.
Jean-Auguste FRANQUELIN

1870 : de la défaite au désir de revanche

Bivouac après le combat du Bourget, 21 décembre 1870.
Bivouac après le combat du Bourget, 21 décembre 1870.
Alphonse NEUVILLE

Le mythe du soldat-laboureur

commentaires 1 commentaire commentaires
Le Soldat Laboureur.

© MuCEM, Dist.RMN-Grand Palais D. Adam

Agrandissement - Zoom

Titre : Le Soldat Laboureur.

Auteur : FLEURET
Date de création : 1822
Technique et autres indications : Gravure sur bois
Lieu de Conservation : MuCEM (Marseille) ; site web
Contact copyright : Iconothèque du Musée national des arts et traditions populaires



Ministère de la Culture
6, avenue du Mahatma Gandhi
75 116 Paris
Tél. : + 33 1 44 17 60 50 ; site web
Référence de l'image : 45.36.5C

  Contexte historique

Un mythe tenace, transmis par des chansons, des vaudevilles et des gravures, prétend qu’après avoir combattu en héros dans les armées révolutionnaires et napoléoniennes, Nicolas Chauvin serait revenu, couvert de blessures et de médailles, finir sa vie dans sa Charente natale. Cette biographie fantaisiste participe à sa manière à la “ légende dorée ” napoléonienne que grandissent les souvenirs des grognards et qu’un sentiment d’ennui entretient sous Louis XVIII et Charles X. Mais, dans la France du XIXe siècle, la légende de Chauvin renouvelle aussi un mythe antique. Les Anciens racontent en effet que Cincinnatus, général romain du Ve siècle av. J.-C., prit victorieusement la tête des armées pour retourner ensuite jouir de la mediocritas aurea du paysan. Symbole des vertus de frugalité, de civisme, de patriotisme et d’abnégation de la Rome antique, Cincinnatus incarne le mythe du soldat-laboureur.

  Analyse de l'image

Dans la gravure de Fleuret, datée de 1822, un ancien soldat des armées impériales, coiffé d’un tricorne, rêve auprès de sa charrue. La double fonction du mâle français est justifiée par l’identité, chère à Virgile, du soc et de l’épée. Le style naïf de la gravure, la simplification du dessin et la vertu didactique de son titre laissent penser qu’elle était destinée au public des campagnes. Mais cette image populaire est légèrement en décalage par rapport au mythe. Un an tout juste après la mort de Napoléon, elle a même une tonalité funèbre. Car le soldat-laboureur vient d’exhumer le squelette d’un héros anonyme dont il a recueilli la Légion d’honneur. Cette irruption de la “ mort en Arcadie ” explique la mélancolie de notre paysan-guerrier, méditant sur ce memento mori qui lui rappelle que le destin d’un Français est de mourir pour la patrie.

  Interprétation

Le soldat-laboureur de Fleuret est allé “ se reposer à la campagne de ses travaux militaires ” ou, pour le dire autrement, il a l’honneur de protéger et de nourrir tout à la fois son pays. La mythologie « chauvine » peut varier : tantôt il ouvre le sillon où repose un compatriote tombé pour la patrie, tantôt il lui revient de mettre en valeur la terre qu’a fécondée le sang de l’ennemi par lui versé. De manière générale, le soldat-laboureur, fleuron et défenseur de la francité, doit sauver la nation par sa vigueur acquise dans les travaux de la guerre et des champs. Ce patriotisme d’inspiration agraire s’apparente à un nationalisme défensif et conservateur, qu’on retrouvera par exemple chez Pétain.

Auteur : Ivan JABLONKA


Bibliographie

  • Gérard DE PUYMEGE, Chauvin, le soldat-laboureur. Contribution à l’étude des nationalismes, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des Histoires », 1993.

Commentaires

que signifie l'inscription schenik ?

Merci

Guy renaud
guido
Par guido le 31/05/12 à 15h02 - #854

Laisser un commentaire :

twitter

facebook










Haut de page