Réunion des Musées Nationaux - Grand Palais
Ministère de la Culture

L'histoire par l'image de 1643 à 1945

 
S'abonner à
L'Histoire par l'image
Ajouter à un album

Albums liés

Louis XVIII, sa cour et la France sous son régne (5 études)

Jean François Champollion.
Jean François Champollion.
Léon COGNIET

symboles et allégories (6 études)

Figure allégorique de la République.
Figure allégorique de la République.
Antoine-Jean GROS

Découvrez aussi

Allégorie de la création du musée historique de Versailles

Allégorie de la création du musée historique de Versailles.
Allégorie de la création du musée historique de Versailles.
Louis-Charles-Auguste COUDER

Louis XVIII et l'instauration de la Monarchie constitutionnelle

Louis XVIII préside l'ouverture de la session des Chambres, le 4 juin 1814.
Louis XVIII préside l'ouverture de la session des Chambres, le 4 juin 1814.
Auguste VINCHON

Louis XVIII couronne la rosière de Mittau. 1799

Louis XVIII couronne la rosière de Mittau. 1799.
Louis XVIII couronne la rosière de Mittau. 1799.
Jean-Charles TARDIEU

Napoléon et les arts

Plafond du salon Denon - Vue d'ensemble.
Plafond du salon Denon - Vue d'ensemble.
Charles-Louis MULLER

Inauguration de la statue équestre d'Henri IV sur le Pont-Neuf, 25 août 1818

Inauguration de la statue équestre d'Henri IV sur le Pont-Neuf, 25 août 1818.
Inauguration de la statue équestre d'Henri IV sur le Pont-Neuf, 25 août 1818.
Hippolyte LECOMTE

Brevet de volontaire de la garde nationale

Brevet de volontaire de la garde nationale.
Brevet de volontaire de la garde nationale.

Le dernier des Bourbons

Le roi Charles X se rendant à l'église Notre-Dame.
Le roi Charles X se rendant à l'église Notre-Dame.
Nicolas GOSSE

Louis XVIII, l'image d'un souverain moderne

Louis XVIII, roi de France et de Navarre.
Louis XVIII, roi de France et de Navarre.
François GERARD

L'ancêtre des Expositions universelles

L’Exposition des produits de l’industrie française dans la cour Carrée.
L’Exposition des produits de l’industrie française dans la cour Carrée.

Charles X distribuant des récompenses aux artistes à la fin du Salon de 1824

Charles X distribuant des récompenses aux artistes à la fin du Salon de 1824.
Charles X distribuant des récompenses aux artistes à la fin du Salon de 1824.
François Joseph HEIM

La France, […], reçoit de Louis XVIII la Charte constitutionnelle

commentaires 0 commentaire commentaires
La France, au milieu des rois législateurs et des jurisconsultes français,<br />reçoit de Louis XVIII la Charte constitutionnelle.

© Photo RMN-Grand Palais

Agrandissement - Zoom

Titre : La France, au milieu des rois législateurs et des jurisconsultes français,
reçoit de Louis XVIII la Charte constitutionnelle.

Auteur : Merry Joseph BLONDEL (1781-1853)
Date de création : 1827
Date représentée : 1815
Technique et autres indications : Huile sur toile
Lieu de Conservation : Musée du Louvre (Paris) ; site web
Contact copyright : Agence photographique de la Réunion des musées nationaux. 254/256 rue de Bercy 75577 Paris CEDEX 12. Courriel : photo@rmn.fr ; site web
Référence de l'image : 89CE2067/INV 2627

  Contexte historique

A la mort de Louis XVIII en 1824, son frère le comte d'Artois (1757-1836) accède au trône et porte jusqu’aux Trois Glorieuses le nom de Charles X. Louis XVIII voulait agir en conciliateur et rassembler une France divisée entre les bonapartistes, les républicains et les nostalgiques de l’Ancien Régime. Pour cela il promulgue le 4 juin 1814 une constitution, la Charte. Il la conservera à son retour en France, au lendemain de Waterloo. Pour ne pas provoquer l’opinion par une restauration trop ostensible, Louis XVIII s’abstiendra d’organiser des cérémonies spectaculaires. Faire peindre des cérémonies pompeuses au plafond d’une salle où ne pénètrent que de hauts magistrats ne tirait pas à conséquence.

  Analyse de l'image

Inscrite dans un octogone la composition s’organise sur un nuage. Louis XVIII est installé au sommet d’un groupe de personnages qui mêle allégories et souverains français. Devant le roi s’incline la France. De chaque côté de son trône, la Justice (balance au bras) et peut-être la Prudence qui serait une allusion au risque politique pris par le monarque constitutionnel.
Survolant la scène, la déesse de la Connaissance et de la Sagesse, Minerve. A gauche, Henri IV. A droite, Louis XIV. Dans le bas, la figure de la Charte qui tient d’un côté une main de justice et de l’autre les tables de la loi. L’enfant endormi sur le livre symbolise la sécurité des citoyens garantie par le code. En contrebas, une vue du Louvre depuis la Seine évoque la ville de Paris.

  Interprétation

Cette allégorie cherche à figurer un équilibre entre les emblèmes monarchiques issus de l’Ancien Régime et des représentations plus constitutionnelles comme la loi. Louis XVIII choisit de contourner le terme de « constitution » encore trop marqué d’une empreinte révolutionnaire et recourt au terme ancien de « charte ». Il date cette charte de la « dix-neuvième année » de son règne pour fonder sa légitimité royale dans la suite de Louis XVII mort en 1795. La Charte est au cœur de la signification de ce tableau. C’est elle qui traduit dans la lettre l’équilibre entre les valeurs sociales issues de la Révolution et de l’Empire, et l’esprit de l’Ancien Régime.

Auteur : Nathalie de LA PERRIÈRE-ALFSEN


Bibliographie

  • Geneviève BRESC-BAUTIER, Le Louvre : histoire, architecture, décors, Paris, Assouline, 1999.
  • Benoit YVERT et Emmanuel de WARESQUIEL, Histoire de la Restauration 1814-1830 : naissance de la France moderne, Paris, Perrin, 1996.
  • Pierre ROSANVALLON, La Monarchie impossible : les chartes de 1814 et 1830, Paris, Fayard, 1994.
  • André JARDIN et André-Jean TUDESQ, La France des notables 1. L’évolution générale 1815-1848, Paris, seuil, coll. « Points-Histoire », 1973.

Commentaires

Laisser un commentaire :

twitter

facebook










Haut de page