Album - Le mouvement de la Négritude

Léon Gontran Damas publie en 1937 Pigments. Dans ce recueil de poèmes, il condamne avec virulence la compassion post-esclavagiste et la politique d’assimilation qui règne en France à cette époque. Cofondateur du Mouvement de la Négritude il défend l’idée que le monde noir a une pensée, un art, une parole qui lui sont propres.

La zone des « 50 pas géométriques » est une bande du littoral aux Antilles qui appartient au domaine public. C’est là que se développe une culture très forte de résistance et de marronnage, caractéristique des esclaves qui veulent s’émanciper.