Le coup d'Etat du 18 brumaire

Date de publication : Décembre 2009

Partager sur:

Contexte historique

L’échec du Directoire (désordre financier, impuissance des assemblées, vénalité du haut personnel politique) rendait probable un changement de régime auquel aspiraient tous les partis : modérés, jacobins, royalistes. Conseillé par Talleyrand, Fouché et Sieyès, appuyé par son frère Lucien, président du Conseil des Cinq-Cents, Bonaparte prit à son retour d’Egypte le risque d’un coup d’Etat qui eut lieu les 18 et 19 brumaire an VIII (9 et 10 novembre 1799), à la faveur de la mise à l’écart des directeurs et de la translation à Saint-Cloud des deux assemblées : le Conseil des Anciens, presque entièrement gagné au projet mais qui hésitait à commettre une action illégale, et le Conseil des Cinq-Cents qui réclamait la mise hors la loi du général.

Analyse des images

La scène se situe dans l’orangerie du château de Saint-Cloud. Bonaparte, escorté de quelques grenadiers, affronte impassible les députés hurlant et protestant « A bas le dictateur ! A bas le tyran ! Hors la loi ! ». Le désordre règne dans la salle, comme en attestent la chaise renversée au premier plan et les députés qui se pressent autour du général. Cependant, François Bouchot, élève de Richomme, de Regnault et de Lethière, parvient à exprimer, dans un art où le classicisme d’un David semble atténué par la douceur de Regnault, une conception picturale d’une grande fluidité : la lumière baigne sans violence l’ensemble de la scène où tous les personnages se découpent avec vigueur.

Interprétation

Exposée au Salon de 1840, année du retour des cendres de l’Empereur, cette célèbre peinture avait été commandée en 1838 pour les galeries historiques du musée du château de Versailles, par Louis-Philippe sous le règne duquel la légende napoléonienne reprit une grande force : elle était en effet un argument majeur pour la légitimation a posteriori du changement dynastique. De fait, rien ne perce ici de la violence de l’affrontement, quand, serré par les députés, prenant des coups, Bonaparte fut dégagé par ses grenadiers. Bouchot prend soin au contraire de présenter le général comme l’ordre incarné face aux Cinq-Cents, allégorie du désordre législatif. Lucien Bonaparte, plus circonspect, semble un instant interroger l’horizon, moins sûr de son fait que Napoléon. Seules trois baïonnettes dressées rappellent la force de l’armée dont l’invincibilité ne semble bien reposer ici que sur Bonaparte. Envoyé au Louvre en 1889, le tableau a regagné depuis le château de Versailles.

Bibliographie

« Le Dix-huit Brumaire » in François FURET et Mona OZOUF, Dictionnaire critique de la Révolution française Paris, Flammarion, 1988, rééd.coll.
« Champs », 1992.
Guy CHAUSSINAND-NOGARET « L'irrésistible ascension d'un Robespierre botté »in L’Histoire n° 124 Collectif « Le coup d’Etat de Bonaparte »Dossier de L’Histoire n° 237 Collectif La Révolution française et l’Europe 1789-1799 , catalogue de l’expositionParis, RMN, 1989.

Pour citer cet article
Robert FOHR et Pascal TORRÈS, « Le coup d'Etat du 18 brumaire », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 28 Septembre 2016. URL : http://www.histoire-image.org/etudes/coup-etat-18-brumaire?i=206&d=1&c=Napoleon%20Bonaparte
Commentaires
Ajouter un commentaire
laetis le 21/04/2015 à 05:04:48
Bonjour , je ne parviens pas à identifier tous les personnages du premier plan entourant Napoléon , notamment celui portant la ceinture tricolore et celui devant lui .
Merci d'avance de votre aide !
10213 le 23/01/2014 à 02:01:22
Bonjour, Que veut montrer l'Auteur sur l'événement ?
Merci d'avance. :)
jadou01 le 02/01/2014 à 04:01:13
bonjour, je fais un exposé sur ce tableau et je voudrais savoir le mouvement artistiques de ce tableau. merci
Alex le 20/01/2013 à 04:01:24
Bonjour, je travaille sur ce tableau et je voudrai savoir ce qui montre que c'est un Coup d'Etat et pourquoi ?
Merci beaucoup et si possible de me donner la réponse au plus vite. Merci d'avance.
Kamelia le 14/01/2013 à 05:01:27
Je travaille sur le tableau et j'aimerais savoir ce qui montre que c'est un coup d'état ? Merci d'avance
besoindevous le 15/12/2012 à 09:12:57
bonjour
je travaille sur cette oeuvre et on m'a demandé de donner la nature de cette oeuvre. pourriez vous m'aider? merci
couscous le 24/10/2012 à 04:10:38
pensez a mentionner le rayon de lumiere c est important!!!!!
hourie le 17/04/2012 à 02:04:32
bonjour je dois faire une sorte d'exposer sur ce tableaux et j'aimerais savoir les conséquences de cette événement ? et il a permit quel(s) changement(s) ? merci
Histoire-image le 10/04/2012 à 10:04:42
Bonjour,

Comme cela est expliqué dans les commentaires un peu plus haut, "Sur l'image Napoléon tient dans ma main droite son chapeau de général sur lequel on distingue une cocarde."

Le chapeau (et la cocarde) est porté à l'horizontale ce qui donne l'effet d'un animal.

A bientôt,

Anne-Lise
countchi le 08/04/2012 à 08:04:23
Bonjour

Ya-t-il une explication à la présence du cochon dans les bras du député qui se trouve 3/4 dos et face à Napoléon ?

merci
Histoire-image le 23/01/2012 à 11:01:01
Non, effectivement, ce n'est pas David qui a peint le tableau.
Comme indiqué, cette toile a été réalisée en 1840, soit 15 années après la mort de Jacques-Louis David survenue en 1825.

A bientôt !
Anne-Lise
vava le 21/01/2012 à 05:01:48
ce n'est pas David qui a peint le tableau ?
joel le 22/11/2011 à 11:11:48
ce chapeau est un symbole de napoléon
joel le 22/11/2011 à 11:11:31
le coup d'état de napoléon est symbolique
Histoire-image le 07/05/2011 à 01:05:45
Sur l'image Napoléon tient dans ma main droite son chapeau de général sur lequel on distingue une cocarde.
Temakehu murphy le 06/05/2011 à 03:05:29
Bonjour,

je travail sur ce tableau et je voudrais savoir se que bonaparte tient dans ses mais lors de son coup d'etat? et pourquoi?

Merci d'avance .

Découvrez aussi