L'intervention française en Espagne (1822-1824)

Partager sur:

Contexte historique
La guerre d’Espagne

L’un des régimes les plus rétrogrades issus du congrès de Vienne était la monarchie espagnole, Ferdinand VII ayant eu à affronter une opposition libérale de plus en plus forte qui aboutit, après un soulèvement militaire, à la séquestration de la famille royale en juillet 1822. Réunis à Vérone, les représentants des grandes puissances européennes décidèrent d’une intervention pour rétablir le pouvoir du monarque et en confièrent, grâce à Chateaubriand, l’exécution aux armées françaises. Celles-ci, sous la direction du duc d’Angoulême, neveu de Louis XVIII et fils du futur Charles X, ne rencontrèrent guère d’opposition et, au cours de l’année 1823, rendirent à Ferdinand VII ses prérogatives de souverain absolu. Le fait d’armes le plus important, et qui fut alors monté en épingle, fut la prise du fort de Trocadero, près de Cadix, le 31 août 1823. Le tableau de Lecomte en représente un autre, alors même que la campagne d’Espagne fut souvent qualifiée à l’époque de « promenade ».
Analyse des images
Un épisode militaire

Exécuté peu de temps après les événements qu’il rapporte, ce tableau fut exposé au Salon de 1824, le sujet en étant explicité très précisément par le livret : « Le 15 juillet 1823, le général Bourke attaque les hauteurs de Sainte Marguerite qui dominent La Corogne. Avant que ses troupes fussent entièrement déployées, il aperçoit un rocher où l’ennemi avait négligé de placer du canon. Il indique ce point au général Laroche-Jacquelin, en lui disant: là est la victoire. A la tête du 7e régiment d’infanterie de ligne, le général Laroche-Jacquelin attaque les retranchements. Le colonel Lambot, qui commandait ce régiment, arrive sur la crête et y attire tout son corps à travers une vive fusillade. L’ennemi, déconcerté de cette audace et voyant la brigade Berthier qui gagnait du terrain sur la gauche, abandonne ses retranchements, laissant une partie de son artillerie au pouvoir des Français en fuyant vers la ville. »

Lecomte illustre point par point les différents épisodes rapportés par le livret, eux-mêmes issus des dépêches militaires, depuis le moment où Bourke donne ses ordres jusqu’à l’assaut final. Mais il les juxtapose dans un même tableau, la narration simultanée faisant perdre en réalisme ce que la scène gagne en exactitude du point de vue du témoignage historique. Toutefois la précision topographique est mise au service d’une réelle intelligence de la composition, Lecomte, depuis l’Empire, ayant toujours su rendre l’individualité des faits qu’on lui demanda d’illustrer.
Interprétation
Un succès pour la Restauration

Cette œuvre illustre le baptême du feu pour le drapeau blanc, qui s’opéra sans révolte militaire et avec succès : pour la première fois depuis la fin de l’Empire, les troupes françaises intervenaient en Europe avec l’assentiment de tous, consolidant ainsi la Restauration. Ce succès ne manqua pas d’être exploité par le régime bien qu’en réalité l’armée française ait rencontré peu d’opposition et, en tout cas, n’ait pas eu à subir ce que les troupes de Napoléon avaient souffert une dizaine d’années auparavant. C’est donc tout naturellement que cette peinture, commandée par Louis XVIII, fut intégrée par Louis-Philippe aux galeries du musée de l’Histoire de France de Versailles, dans l’esprit duquel elle s’insère parfaitement.
Bibliographie
Dominique BARJOT, Jean-Pierre CHALINE, André ENCREVÉ La France au XIXe siècle 1814-1914 Paris, PUF, 1995.
Bartholomé BENASSAR Histoire des Espagnols Paris, Laffont, coll. « Bouquin », 1992.
Claire CONSTANS Musée national du château de Versailles.
Les Peintures
, 2 vol.Paris, RMN, 1995.
André CORVISIER Histoire militaire de la France , t.2Paris, PUF, 1992.
Emmanuel de WARESQUIEL, Benoît YVERT Histoire de la Restauration : naissance de la France moderne Paris, Perrin, 1996.
Dominique BARJOT, Jean-Pierre CHALINE, André ENCREVÉ La France au XIXe siècle 1814-1914 Paris, PUF, 1995.
Bartholomé BENASSAR Histoire des Espagnols Paris, Laffont, coll. « Bouquin », 1992.
Claire CONSTANS Musée national du château de Versailles.
Les Peintures
, 2 vol.Paris, RMN, 1995.
André CORVISIER Histoire militaire de la France , t.2Paris, PUF, 1992.
Emmanuel de WARESQUIEL, Benoît YVERT Histoire de la Restauration : naissance de la France moderne Paris, Perrin, 1996.
Pour citer cet article
Pascal TORRÈS, « L'intervention française en Espagne (1822-1824) », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 26 Août 2016. URL : http://www.histoire-image.org/etudes/intervention-francaise-espagne-1822-1824?i=164&d=1&c=expedition%20d%20Espagne
Commentaires

Albums liés