• Isaac Pereire.

    Léon BONNAT (1833 - 1922)

  • Madame Pereire.

    Alexandre CABANEL (1823 - 1889)

Isaac Pereire, créateur de la banque moderne

Partager sur:

Contexte historique
Un des créateurs de la banque moderne
Homme d’affaires parmi les plus actifs du Second Empire, Isaac Péreire s’associa toute sa vie à son frère Jacob-Emile dans de nombreuses entreprises industrielles et commerciales. Influencés par le saint-simonisme, ils débutèrent au service des Rothschild, puis, en 1852, se mirent à leur compte en créant leur propre banque, le Crédit mobilier. Cet établissement très novateur se spécialisa dans les prêts à long terme et joua un rôle éminent dans le développement économique du pays. Les frères Péreire investirent aussi bien dans les chemins de fer français et étrangers que dans les transports maritimes, les mines ou la spéculation immobilière (ils furent à l’origine du lotissement de la plaine Monceau et de la construction d’Arcachon). Leur appartenance au corps législatif est le reflet typique d’une époque où les affaires économiques et politiques furent étroitement liées.
Analyse des images
Le portrait d’un homme d’affaires
Bonnat représente Péreire au terme de sa carrière, dans son bureau, assis, de face, le bras gauche appuyé sur l’accoudoir de son fauteuil, la main droite posée sur une table où se trouve une horloge ornée d’une figure allégorique du Travail. L’intérieur dégage une impression d’ordre et de luxe, mais l’intérêt se porte sur la figure même du sujet, très fortement inspirée d’un archétype emblématique de la bourgeoisie capitaliste du XIXe siècle, Monsieur Bertin par Ingres. Parallèlement avait été commandé à Alexandre Cabanel, autre célèbre peintre contemporain de Bonnat, le portrait de madame Péreire, où l’artiste insista sur les détails du costume, donna à son modèle une pose alanguie et décrivit précisément l’intérieur somptueux de l’hôtel particulier résidence des Péreire.
Interprétation
Les deux portraits sont à considérer ensemble : à l’austérité masculine s’oppose le luxe féminin, au travail la représentation, au caractère décidé et affirmé de l’homme d’affaires celui, plus langoureux, de son épouse. Très traditionnelle du point de vue esthétique, la peinture de Bonnat ou de Cabanel s’adapte parfaitement à cette représentation des conventions sociales.
Bibliographie
Jean-Charles ASSELAIN Histoire économique de la France du 18e siècle à nos jours , tome I « De l’Ancien Régime à la Première Guerre mondiale »Paris, Le Seuil, coll. « Points Histoire », 1984.
Jean AUTIN Les Frères Péreire : Le bonheur d’entreprendre Paris, Librairie académique Perrin, 1984.
Dominique BARJOT Histoire économique de la France Paris, Nathan, 1995.
Francis DEMIER « Le grand bond en avant de l’économie française »in L’Histoire n° 211, juin 1997.
Régine PERNOUD Histoire de la bourgeoisie en France , tome II « Les temps modernes »Paris, Le Seuil, coll. « Points Histoire », 1981.
Pour citer cet article
Barthélemy JOBERT et Pascal TORRÈS, « Isaac Pereire, créateur de la banque moderne », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 28 Août 2016. URL : http://www.histoire-image.org/etudes/isaac-pereire-createur-banque-moderne?i=472&d=31&t=251
Commentaires