Album - Napoléon et l’Église

Alors Premier consul, Napoléon Bonaparte souhaite mettre fin au schisme qui divise l’Église de France depuis la Révolution. Il signe avec le pape Pie VII le Concordat de 1801, qui reconnaît la religion catholique comme celle de « la majorité des Français ». Mais l’Empereur entend affirmer la primauté du politique sur le religieux.

Connection failed: Access denied for user 'cf135111'@'localhost' (using password: YES)