Les immigrés, éternels indésirables