Gaby Deslys, du music-hall au cinéma