Allégorie de la régence d’Anne d’Autriche