Grandes inondations de 1856

Partager sur:

Contexte historique
Au cours du XIXe siècle, l'inondation est le cataclysme naturel le plus souvent représenté dans l'imagerie d'actualité. Moins dévastatrice que les épidémies, elle a une plus grande visibilité du fait de son caractère spectaculaire. Qu'il s'agisse d'inondations dévastant la majeure partie du territoire comme en 1856 et 1866, ou d'inondations plus localisées : “ Terribles inondations du Midi ” (juin 1875) ou “ Inondations de la Seine ” (mars 1876), le thème est traité sur un mode qui sera rapidement fixé.
Analyse des images
Les Grandes inondations de 1856, les premières de la série produite par l'imagerie d'Epinal, sont intéressantes du double point de vue de la genèse du thème et, d'autre part, de la fixation de motifs visuels qui ne varieront pratiquement plus dans les éditions ultérieures. Il est peu probable que l'auteur de l'estampe ait été un témoin direct de la catastrophe. La destruction des édifices fait davantage penser à un bombardement qu'au résultat d'une inondation. Ce motif de la dévastation totale des bâtiments, visiblement emprunté à l'imagerie de la guerre, ne sera pas repris dans les compositions ultérieures, mieux documentées, où des maisons pour l'essentiel intactes ne laissent plus apparaître que leur toit et leurs étages supérieurs. La partie droite de l'image montre un pan de terre émergée qui s'oppose quasi miraculeusement – par la présence de l'empereur – au déchaînement des eaux, marqué à gauche par l'amoncellement de débris et le courant violent. Le motif central de la barque de réfugiés – femmes, vieillards et enfants – prise en charge par l'autorité militaire qu'assistent des volontaires civils est le lieu commun par excellence de l'inondation vue par l'imagerie d'actualité. Notons que ce motif survivra aux transformations techniques de ce type d'imagerie puisqu'il sera encore central dans les représentations photographiques du début du XXe siècle et qu'il demeure l'icône même de l'inondation dans les reportages contemporains.
Interprétation
Plus que l'inondation, le thème général est la détermination de l'empereur à venir en aide, de manière ostentatoire, aux victimes d'événements naturels non maîtrisables. Le texte présente l'inondation à travers le regard de l'empereur, et l'image suit le texte. La localisation de la scène reste vague, l'important étant la rencontre sur une même image du pouvoir et du cataclysme. Le vocabulaire iconographique et la légende moralisatrice survivront au régime puisque les inondations de la Seine de 1876 présenteront une composition analogue, l'empereur étant remplacé par Mac-Mahon.
Bibliographie
Georges Edouard BOILET La Doctrine sociale de Napoléon III Paris, 1969, p.
62-64.
Jean TULARD (dir.) Dictionnaire du Second Empire Paris, Fayard, 1995.
Pour citer cet article
Frédéric MAGUET, « Grandes inondations de 1856 », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 30 Septembre 2016. URL : http://www.histoire-image.org/etudes/grandes-inondations-1856?i=395&d=1&c=Napoleon%20III
Commentaires

Albums liés

Découvrez aussi