L'histoire par l'image


Ce jour-lÀ : 1 Mai
1871
Ruines du palais des Tuileries - 1871
Le 19 juillet 1870 éclatait la guerre franco-prussienne. La rapide défaite des armées françaises en 1871, l’effondrement du Second Empire et les conditions sévères imposées par Bismarck pour la signature de la...
Accéder à l’analyse
Ce jour-lÀ : 1 Mai
1891
1er mai 1891 : la fusillade de Fourmies
La fusillade de Fourmies Le 1er mai 1891, pour la deuxième fois, les organisations ouvrières du monde entier se préparent à agir par différents moyens dont la grève pour l’obtention de la journée de...
Accéder à l’analyse
Ce jour-lÀ : 1 Mai
1871
Paris enflammé par la Commune
Paris en feu Les premiers incendies particulièrement spectaculaires de la « Semaine sanglante » furent provoqués par les bombardements versaillais sur le Champ-de-Mars et sur le ministère des Finances....
Accéder à l’analyse
Ce jour-lÀ : 1 Mai
1871
Incendies de la Commune
L’incendie du château des Tuileries Au cœur de Paris et en bordure de Seine, accolé au Louvre, le palais des Tuileries avait été construit au XVIe siècle par Philibert Delorme pour Catherine de Médicis...
Accéder à l’analyse
Ce jour-lÀ : 1 Mai
1871
L’écrasement de la Commune
L’écrasement de la Commune Proclamée en mars 1871 dans la capitale assiégée par les troupes allemandes, la Commune de Paris est une tentative de gouvernement populaire autonome. Réfugié à Versailles, Thiers...
Accéder à l’analyse
Ce jour-lÀ : 1 Mai
1871
Commune : le peuple en arme
La Commune et le peuple de Paris en armes La Commune n’a pas disposé d’armée au sens strict. Ses rangs étaient composés d’une part de gardes nationaux, qui prirent le nom de fédérés quand se constitua la...
Accéder à l’analyse
Ce jour-lÀ : 1 Mai
1871
La répression de la Commune
La " terreur tricolore " A la charnière des mois de mai et juin 1871, pendant et après la " semaine sanglante " au cours de laquelle la Commune est vaincue, deux actions répressives sont successivement menées. La...
Accéder à l’analyse

Nos grandes thématiques

Nouvelles études

Ce mois-ci  l’Histoire par l’image vous propose une série d’études sur les Jardins en lien avec l’exposition qui a lieu au Grand Palais du 15 Mars au 24 Juillet 2017.

Du portrait d’André le Nôtre, jardinier du roi, au potager de Louis XIV en passant par les jardins à l’anglaise de Malmaison et ceux, à la française de Versailles et de Saint Cloud, découvrez quelques-uns de nos plus beaux jardins.

« L’Expo du mois » revient sur  « 21 rue de la Boétie » au Musée Maillol et le parcours du marchand d’art Paul Rosenberg.

Enfin, notre animation nous explique les différences entre une photographie mise en scène et un cliché réel de combat pendant la première guerre mondiale.

La médecine par les plantes

Cette vue zénitale du Jardin du roi correspond à la version colorisée d’une gravure publiée en 1636 dans l’ouvrage de Guy de la Brosse intitulé Description du jardin royal des plantes médicinales estably par le Roy Louis Le Juste, à Paris, contenant le Catalogue des plantes qui y sont de présent cultivées, ensemble le Plan du Jardin.

L’ensemble est dédicacé au surintendant des finances Claude de Bullion...
Voir l'étude complète
Jardin du Roy pour la culture des plantes médicinales 1636
Jardin du Roy pour la culture des plantes médicinales