La Mission héliographique de 1851 : une vocation patrimoniale