L'histoire par l'image


Ce jour-lÀ : 22 Octobre
1808
Les artistes serviteurs de l'Empire
Napoléon Ier poursuivit la politique entamée sous le Consulat pour reconstruire une société « atomisée » par la destruction de l’Ancien Régime. La création de la Légion d’honneur, le 19 mai 1802,...
Accéder à l’analyse

Nos grandes thématiques

Nouvelles études

Ce mois-ci, en lien avec l’exposition « Rubens, portraits princiers » qui a lieu au Musée du Luxembourg jusqu’au 14 janvier 2018, nous vous proposons de découvrir sept tableaux du cycle de Marie de Médicis.

En 1622, Marie de Médicis, l'épouse d’Henri IV et la mère de Louis XIII,  commande une série de vingt-quatre tableaux au peintre Pierre Paul Rubens dont la notoriété est alors à son comble. À travers ces toiles qui exaltent les épisodes marquants de sa vie, elle cherche à signifier la légitimité de son autorité. Régente du royaume après l’assassinat d’Henri IV en 1610, elle tient son fils sous son influence jusqu’en 1617. Ce dernier l’écarte du pouvoir entre les années 1617 – 1621 au cours desquelles elle s’efforce d’accéder à nouveau aux affaires. C’est donc dans un contexte de retour en grâce qu’elle commande ces peintures à sa gloire pour le palais du Luxembourg. Depuis l'année 1900, ces tableaux sont exposés au musée du Louvre.

« L’Expo du mois » est consacrée à Fernand Léger et à l’exposition « Le Beau est partout » qui a lieu au Centre Pompidou-Metz jusqu’au 30 octobre.

Enfin notre animation revient sur les conquêtes du Directoire.  

 

Une grande galerie pour une grande reine
Cette toile appartient à un cycle commandé par la reine Marie de Médicis au peintre Rubens en 1622. Retrouvant un rôle influent à la cour auprès de son fils Louis XIII après la mort du connétable de Luynes, Marie de...
Voir l'étude complète
Henri IV part pour la guerre d'Allemagne
Henri IV part pour la guerre d'Allemagne